LILLE, LE DAUPHIN D’ORLÉANS !

1.02.2018   //   Actualités du club, Brèves

Avant match - Lille

Après avoir successivement battu Le Havre à Gentilly et Poitiers à la salle Saint-Eloi, le SLUC espérait marquer les esprits samedi dernier, du côté de Blois. En cette terre emplie d’histoire et de châteaux, les Couguars n’étaient pas là pour faire du tourisme mais bien pour se jeter dans la bataille !
Pendant trois quart-temps, Nancy sera dans le coup mais les dix dernières minutes s’apparenteront bien vite à un calvaire : les hommes de Greg Beugnot inscriront 14 points pendant que l’ADA en plantera 25, transperçant la défense nancéienne à coups de flèches à 3 points et un pourcentage aux tirs important !
Le SLUC veut se reprendre, mais samedi soir c’est Lille qui se présente à Gentilly. Une équipe nordiste qui est tout simplement le dauphin d’Orléans !

De Buckles à Acker

Le LMB – Lille Métropole Basket – est une formation redoutable et redoutée. Dans les pronostics d’avant saison, on ne la voyait peut-être pas prendre autant de hauteur à l’issue de la phase aller. Aujourd’hui, force est de constater que les hommes de Jean-Marc Dupraz sont particulièrement costauds, affichant une très belle régularité et jouent un très beau basket.
En poste 1, Maurice Acker mène très bien la barque nordiste. A l’arrière, l’Espagnol Marcos Suka-Umu est une jolie trouvaille, un vrai “couteau suisse”. Attention à ses accélérations. A l’intérieur, le costaud Rakeem Buckles en fait souvent voir de toutes les couleurs à son vis-à-vis. Les frenchies ont aussi leur mot à dire, de Taccoen à Galliou, de Gombauld à Lebrun.
Bref que du lourd côté nordiste. Une montée du LMB en Pro A ne serait en tout cas pas du tout une surprise.

Le SLUC arrivera-t-il à épingler enfin une team du top 4 ? Jusqu’à présent, le seul fait d’armes de haut niveau est sa victoire acquise à Fos-sur-Mer – aujourd’hui 5– le 4 novembre dernier. Ce soir-là, Russell, Braud, Narace, Var, Florimont, Aska avaient tous marqué au moins 10 points. Un joli tir groupé. Bis repetita ?

Allez les gars !

Go SLUC

Partager cet article