L’ELAN CHALON C’EST DETONNANT !

15.10.2015   //   Actualités du club, Brèves

SLUC-CHALON
Après deux défaites concédées devant Nanterre et Gravelines, le SLUC espérait se reprendre, samedi dernier, aux dépens d’Orléans. Dans le Loiret, les Couguars ont été dans le coup jusque dans les dernières minutes. Jusqu’à ce que ce diable d’Antoine Eito décide de prendre les choses en main. Le meneur orléanais qui n’en est pas à son coup d’essai devant le SLUC, terminera la rencontre crédité de 20 points (4/7 à longue distance) et 3 passes décisives. L’intérieur Marcellus Sommerville (16 pts, 6 rbds) et l’ailier canadien Kris Joseph (20 pts) ont fait aussi des dégâts.
Le début de saison est difficile mais le match contre Valence a prouvé que l’effectif était de qualité et qu’il pouvait gêner de grosses écuries, telle que Valence peut l’être.
Accrocher le bourreau du Real Madrid est une très belle performance de la part des hommes d’Alain Weisz, qu’il faudra rééditer.
Attention aux artilleurs chalonnais

Mais samedi soir, déboule L’Elan Chalon de Jean-Denys Choulet. Une équipe qui, à l’image de Gravelines, aime bien courir et jouer les contre-attaque à fond ! Un jeu offensif exceptionnel qui fait de l’Elan la meilleur attaque du championnat. Après trois journées, les Bourguignons qui scorent 85 points en moyenne ont bien mis les pendules à l’heure. Après une sortie de route en terre choletaise (73 – 75), Hazell et ses coéquipiers ont en effet battu successivement Le Mans et Le Havre. L’ailier US qui tourne à près de 20 points par match sera à surveiller de très, très près. Son compatriote John Roberson, champion de Suède en 2013, 2014 et 2015, est un véritable métronome sur le terrain (10,5 passes décisives de moyenne). Il peut également prendre feu à tout moment.

Ajoutez les intérieurs de devoir Brownlee et un Devin Booker revanchard, et des joueurs français qui s’intègrent parfaitement au collectif, tel que l’illustre ailier Ilan Evtimov, le “coyote” William Gradit ou encore le trio Bouteille, Lessort, Michineau et vous obtenez un mélange détonant, prêt à faire exploser la hiérarchie dans ce championnat.
Car n’ayons pas peur des mots, l’Elan, malgré un effectif plutôt jeune, est bâti pour figurer dans le top 4 du championnat.Alors méfiance. .Le SLUC devra être à 100 % de ses moyens pour écarter L’Elan qui arrive en pleine confiance.
Go SLUC !
Partager cet article