STEED TCHICAMBOUD JOUE UN MAUVAIS TOUR AU SLUC (79-91) !

23.12.2013   //   Actualités du club, Flash Infos

01POL20131223NAN001
Pourtant, tout était réuni pour faire un belle fête…Mais Chalon est reparti avec les cadeaux (Ici les joueurs  avec les jeunes du Secours Populaire 54 avant le coup d’envoi)
Photos : C2Images
Chalon sur Saône a gâché le réveillon du Sluc Nancy Basket  (79-91)  ! Le Palais des Sports  Jean Weille était à guichets fermés…mais la fête de cette fin d’année annoncée pour ce dernier match 2013, a eu lieu… par intermittences.
Si les deux équipes étaient encore au coude au coude jusqu’à la 15ème minute (31-32 pour Chalon), le chronomètre, ensuite, tourna inéluctablement en faveur des partenaires d’AJ  Slaughter (24 points ; 20 d’évaluation).
Depuis le début de la saison à Gentilly, aucune équipe n’a  dégagé autant d’impressions positives que celle de Chalon sur Saône ( 36-45 à la mi temps). Sa victoire est logique.
” C’est une belle victoire, un beau travail d’équipe déclara Jean Denis Choulet en conférence de presse. Nous avions comme consigne de bloquer les postes 1, 2 et 3 de Nancy et de laisser les autres postes scorer”.
Le coach visiteur a été très vite rassuré.
Steed Tchicamboud (21 points  et 24 d’évaluation), AJ Slaughter déjà cité, Joseph Kris (11 points et 17 d’évaluation) ont remporté le duel opposant les lignes arrières des deux équipes (67-77 à la 35ème minute).
Antibes après Noel !
Coté Sluc, Alain Weisz déplorait le manque “d’énergie positive” de ses joueurs.  ” Les deux dernières défaites contre Paris et ce soir contre Chalons se ressemblent développa t il ensuite. Mon équipe n’a pas le potentiel offensif pour remporter ce genre de match. Steed Tchicamboud nous a fait mal”.
Et c’est vrai qu’au final,  il a manqué, ce soir, quelques paniers, comme un peu d”oxygène…
Pour autant, Le SLUC paierait-il la débauche d’énergie défensive de ses précédents matches ? Il est permis de  se poser la question.. le Sluc a 4 jours, avant de se déplacer à Antibes, pour se régénérer..Avant tout, Noël est là…
Le CLUB
Propos recueillis par Quentin Lozzia
Partager cet article