LE SLUC VEUT REBONDIR !

14.12.2017   //   Actualités du club, Brèves

0J4B6057

Après sa défaite contre Orléans, le SLUC et Gary Florimont veulent réagir face à Quimper ce vendredi !
Photo : Com1sport

Après son revers à domicile ce samedi contre Orléans (68-79), le SLUC Nancy Basket va tenter de réagir en déplacement sur le parquet de Quimper !

Les journées de Noel arrivent à grand pas et le SLUC s’apprête à se déplacer 3 fois pour une seule réception (Nantes le 19 décembre) en 10 jours.
Parmi les trois destinations, il y a ce match qu’il ne faut pas louper à Quimper ce vendredi.
Forcément déçus suite au second revers de la saison à domicile, les Couguars veulent vite relever la tête.

” La défaite contre Orléans reste en travers de la gorge car on a su jouer les yeux dans les yeux durant les 3/4 du match en sachant qu’on a pas du tout joué notre plus beau basket.” commentait Gary Florimont avant d’ajouter “Même si ce revers est dur à accepter, elle montre quand même la bonne marge de travail que nous avons.  C’est bien de pouvoir enchainer rapidement les matchs pour ne pas trop cogiter et réagir…du moins montrer un autre visage que les 5 dernières minutes contre Orléans ! Mais malgré tout Quimper n’est pas une équipe à prendre à la légère parce qu’elle n’a rien à perdre ! ”

En face, c’est l’UJAP qui va se dresser face au SLUC. Promu cette saison en Pro B, Quimper est un véritable poil à gratter pour de nombreuses formations.
Hormis deux faux-pas contre Lille et Orléans (les deux premiers de Pro B), Quimper ne s’est jamais incliné par plus de 7 points. C’est dire les qualités de cette équipe qui enregistre a l’heure actuelle un bilan de 2 victoires pour 6 défaites.

Le coach Laurent Foirest peut en effet s’appuyer sur une formation extrêmement bien pensée avec de fortes individualités quelles soient françaises ou étrangères.
On pense notamment à l’intérieur américain Demarco Cox (11,8pts de moyenne), au meneur français Maxime Choplin (9,9pts ; 4,4pds) ou encore au poste 2 Jeff Xavier (10,1pts).
Les autres ne sont pas en reste également : Paul-Lou Duwiquet, Odigie Efe, Kevin Mondesir… etc
Bref une équipe homogène où le danger peut venir partout.

Pour les nancéiens, il s’agira dans un premier temps de bien défendre et reproduite la même partition que lors du succès à Evreux, où le SLUC avait rendue une très belle copie.

Partager cet article