LE SLUC MET K.O. MONACO (76-71) !

6.11.2016   //   Actualités du club, Brèves

_DSC0885

Quelle bataille ! Sergii Gladyr (11pts) a fini par mettre un genou à terre sous la pression défensive du SLUC et celle de Benjamin Sene !
Photo : C2Images

Tant qu’il y aura des matches à jouer, il y aura de l’espoir !  les 4500 fans présents samedi soir à Jean Weille déclineront à souhait cette maxime.  En effet,  le Sluc a  déjoué les pronostics  en s’imposant contre le leader invaincu de la Pro A, Monaco, la Rocca Team aux 6 victoires  d’affilée  76/71.  C’est pourtant,  Alain Weisz en press room qui définira le mieux son équipe, pour la première fois victorieuse dans son antre cette saison : ” C’est une équipe de paradoxes…”. Capable du meilleur à Chalon sur Saone (victoire 69/59)  et du moins bon à domicile (défaites contre Gravelines, Cholet, Limoges)…

Il faudra donc s’y faire. le Sluc donnera cette saison dans le ” clair-obscur”, le “chiaro/oscura” comme disent les les italiens. A la 35 ème minute, Monaco menait de 8 points (53-61). L’écart négatif était même monté jusqu’à – 11  quelques minutes auparavant.  Monaco avait le match en main mais n’a pas su mettre le succès attendu au coffre.

McFadden décisif

Ce que releva le coach Mitrovic, expulsé  en fin de rencontre pour deux techniques mais d’une élégance rare en conférence de presse : “Nancy a réalisé un grand match. Propre et parfait dans la gestion et le contrôle du tempo. Avec un soutien extraordinaire de ses fans. Le Sluc voulait plus la victoire et nous avons fait des erreurs;”

Tout est donc dans les paradoxes ! Monaco a remporté la bataille des rebonds (51 à 33 dont 19 rebonds offensifs contre 5 “petits”  pour le SLUC) et  celle de l’évaluation (89 à 78 )mais cela n’a.  pas suffit ; ” Je fais rentrer  Mc Fadden (14 points) à 6 minutes de la fin lâcha coach Weisz au terme de la rencontre car nous n’avions plus  de création, ni de percussion. Benjamin SENE était, à ce moment, fatigué. Ce soir nous gagnons le match sur notre défense. Nous limitons Monaco à 71 points et à 9 sur 31 tirs  à trois points. Dans le match, ils ont shooté  21 fois de plus que nous. “.

Mc  Fadden  (9 points dans le dernier quart temps) aura l’un des  héros de la soirée. L’option tactique avec ce dernier, Ebi Ere et Alex Urtasun, sur le terrain dans le money time a payé.

Jamal Shuler (9 points  dont 2/10 à trois points et 3/15 au total), l’ex nancéien, lui, aura probablement la déception amère. “Le maintien  se jouera à 12 victoires. A Chalons-Reims,  ce sera très difficile…” conclua  caoch Weisz. Chaque soir suffit sa peine.

_DSC1071

Statistiques de la rencontre SLUC Nancy Basket / AS Monaco Basket

 

 

Partager cet article