LE SLUC EN SOUFFRANCE (63-75) !

29.03.2016   //   Actualités du club, Brèves

D3S_3479

En parfait capitaine, Florent Pietrus, a été à l’hauteur de l’enjeu (17 points, 8 rebonds).
Photo : C2Images.

Le SLUC Nancy Basket s’est incliné à domicile,  devant le Paris-Levallois sur le score de 63 à 75.
Une 18ème défaite en championnat qui survient après une prestation plutôt terne au final.
Jamais en rythme dans cette rencontre, les lorrains ont souffert des absences à l’intérieur et d’un flagrant manque d’adresse (8/30 à 3 points, 24/64 aux tirs).
En panne sèche entre la 26ème et la 34ème minute (49-49 puis 49-63), ils ont été battus par des Parisiens plus volontaires et surtout plus adroits à l’image du trident américain : Rich-Roberson-Jones (46 points). Toute la différence entre une équipe en confiance et une équipe plongée “dans le” doute.

Avec cette défaite, le SLUC est désormais la seule équipe à se battre pour sa survie en Pro A, avec Rouen. L’équipe normande s’est d’ailleurs incliné à 0,8 seconde du terme de la rencontre contre Gravelines (84-85). Les Couguars sont néanmoins sous pression mais conservent toujours 3 victoires d’avance plus le panier-average à 8 journées de la fin… Faites vos jeux !

Prochaine rencontre pour les Couguars, ce samedi 02 Avril à 18h00 toujours au PDS Jean Weille, contre la JDA Dijon.

SLUC – Paris : les déclas d’après-match

Steed Tchicamboud : ” Il y a tellement de blessés… C’est dur. Randal n’est toujours pas la, Bandja se blesse à la mi-temps, Mike a essayé le tout en souffrant du dos… mais ça ne l’a pas fait. On joue à 6 joueurs … ça devient difficile pour nous. Nous tirons sur les joueurs dont Flo et Andy qui joue plus de 33 minutes… mais on essaye de positiver. Clairement aujourd’hui Randal nous manque beaucoup, surtout dans le jeu du Pick & Roll.”

Frédéric Fauthoux (Coach Paris-Levallois) : ” Notre régularité en défense à fait la différence ce soir. Nous avions ciblé pas mal d”aspects de leur jeu. Mes joueurs ont respecté le plan de bataille. C’est plutôt satisfaisant… 3eme victoire de suite ça donne du baume au coeur et ça fait du bien au moral. Nous n’avons jamais lâché. C’est une bonne victoire.”

Alain Weisz : “C’est une soirée cauchemar. On est vraiment très affaibli par plusieurs absences dans nos rangs. Nous n’avons en plus pas beaucoup de réussite. On joue très contracté, cela montre à quel point l’équipe est affaibli moralement. C’est dur pour Nancy ce n’est pas un endroit où on doit se permettre de faire ce type de prestation. Tout s’ajoute (sifflets, départ du club des supporters des tribunes) aux difficultés que nous vivons sur le terrain depuis le début de saison. On joue le PL qui évolue désormais relâché. Ils ont été dominateurs, meilleurs que nous. Nous sommes dans l’oeil du cyclone et nous n’arrivons pas à nous en sortir.
Randal s’entraine depuis une semaine et va faire sa rentrée samedi. C’est une surprise pour moi. Il a demandé de rejouer rapidement car il voit le manque que nous avons. Il faut faire face dans une saison très difficile. Dans la vie on a des épreuves, cette année en est une…

Statistiques de la rencontre : SLUC Nancy Basket / Paris Levallois.

Le CLUB.

Partager cet article