LA FINALE DU MAINTIEN POUR LE SLUC (83-68) !

30.04.2013   //   Actualités du club, Compte rendu des matchs

01POL20130430NAN031

Légende : Jamal SHULER (ici balle en main) surfe sur la vague, et c’est toute l’équipe du SLUC qui suivit son sillage  pour donner la victoire, tant attendue du maintien de l’équipe du Président FRA en Pro A !
Photos : C2Images

D’abord, l’essentiel ! Le SLUC a battu Le Mans : 83-68 (mi -temps : 48-33). Avec cette victoire, le club lorrain officialise son maintien en PRO A, pour la saison 2013-2014.  Les 6027 spectateurs présents ont tiré, ainsi,  l’enseignement majeur de cette soirée.

La “finale ” du maintien comme l’annonçait  Gille Gaihier ( l’Est Républicain)  dans sa présentation du jour,  a été remportée par les rouges et blancs. Au terminus  d’une saison régulière de  30 matches, le Sluc a joué “à la vie , à la mort” sur un match sec !

Passé les émotions, chacun se dira qu’il aura fallu 12 victoires- oui 12 succès- pour prolonger le bail du club en Pro A depuis 1994 . L’explication  repose, à la fois, sur la densité de la Pro A et le parcours fantastique de Boulazac, vainqueur au Havre : 80-75 ! Avec 11 succès, là ou certaines saisons 8 voire 9 succès suffisaient, la formation de Sylvain Lautié redescend en Pro B.

L’une des autres conclusions de la soirée est que le dossier Wild Card (octroi à une invitation pur la prochaine saison) déposé par le club le 31 décembre,   auprès de la Ligue nationale de Basket,  est devenu “lettre morte”, quatre mois après, soit le … 30 avril 2013.

LE SLUC TOUJOURS  DEVANT !

Pour le reste et pour l’essentiel, les coéquipiers de Jamal Shuler (18 d’évaluation et 18 points) ont réalisé un match d’une intensité maximale  !  A chaque temps de passage, “chronométré” de 5 minutes en 5 minutes, le Sluc asseyait son leadership au scoring (10-8 puis 25-13 à la 10 ème minute, puis 38-21 à la 15ème).

A la 25ème minute, 20 points séparaient les deux formations ( 63-44). “Nancy, poussé par un public extraordinaire, a réalisé une très bonne première mi temps, déclara JD Jackson, le coach du Mans. Ensuite,  nous n’avons pas eu d’adresse à trois points (1/11).”  Il enfonçait même le clou: ” Le Sluc mérite sa victoire. Pour eux, les joueurs, c’est extrêmement positif de se sauver sur un match couperet”.

En conférence de presse, chacun attendait Jean Luc Monschau dans ses déclarations d’après match. ” La saison a été éprouvante. Ce soir, Je suis heureux comme s’il  s’agissait  d’un titre remporté car la difficulté (du maintien) était énorme.”

Sur son avenir personnel, coach Monschau, en fin de contrat au 30 juin,  éluda  les questions. Lui revenait, seulement, à l’esprit les images des longues  blessures, intervenues au cours de la saison,  de Jamal Shuler, Shawn King,  voire récemment de Nicholas Pope… Comme des mauvais souvenirs, mais,  tous emportés un soir d’avril, par une finale du maintien gagnée… le vrai bilan viendra probablement plus tard…

LE CLUB


Statistiques du match SLUC – LE MANS

Partager cet article