Le “PAU” DE FER !

19.01.2017   //   Actualités du club, Brèves

Prochain Match

L’opération reformatage du SLUC s’est opérée début janvier avec l’arrivée de Mallet, Mbaye et Brown pour compenser les départs de McFadden, Sutton et l’absence pour le reste de la saison de Florimont, gravement blessé.

Avec Sene, Rush, Urtasun, Trasolini, Hunt, Jeanne (et Ere quand il reviendra de blessure), les Couguars partent en mission sauvetage ! Une mission commando périlleuse mais nécessaire pour essayer de recoller au classement. Avec Greg Beugnot en chef de meute.

Le meneur américain Demond Mallet fait figure de vétéran ; il fêtera en effet ses 39 ans le 22 février prochain. Il doit apporter au SLUC toute son expérience et son leadership. L’intérieur Elton Brown (33 ans) n’est pas un inconnu en France puisqu’il a déjà porté les tuniques du Paris-Levallois en 2013-2014 et du Havre la saison dernière. Le pivot US a connu pas moins de 16 clubs en 10 saisons : du Maccabi Tel Aviv à Bamberg, de l’Etoile Rouge de Belgrade à Trabzonspor. Au Havre, Brown pesait 10,6 pts (à 56 % de réussite) et 7 rebonds en 24 minutes.

L’arrière français Abdoulaye Mbaye a lui évolué à Dijon, Strasbourg, Gravelines-Dunkerque et Rouen, avant d’atterrir à Nancy. 10 saisons de Pro A pour une moyenne de 9 pts (35 % aux shoots longue distance).

La semaine dernière, Mallet et Mbaye ont fait leurs premiers pas dans l’antre du champion de France en titre. Face à Lyon-Villeurbanne, les Couguars ont logiquement cédé (84 – 71) sans avoir démérité ! Mais l’important samedi soir, et dans les semaines qui viennent, c’est de prendre des victoires !!!

Pau dans le top 3 avec aux commandes le futur MVP

Avec l’excellent diablotin de DJ Cooper (encore 13 passes décisives dimanche dernier contre Limoges, mais aussi 
8 rebonds et 15 points), Pau-Lacq-Orthez tient un joyau. Une pépite bien entourée avec Alain Koffi et Antywane Robinson à l’intérieur, Yannick Bokolo et Anthony Goods sur les lignes arrières. Sans oublier les jeunes pousses Okobo
et Cavalière, le « vieux » briscard JK Edwards, les très utiles Vitalis Chikoko et Jean-Michel Mipoka.

Une équipe béarnaise qui surfe sur les sommets, pointant à une remarquable (et ce n’est pas une surprise) 3e place au classement général, avec 11 victoires en 16 matches. Les hommes d’Eric Bartecheky ne pointent qu’à une longueur
de Chalon/Saône.

Pau est en tout cas façonné pour se produire sur la scéne européeene et française avec pourquoi pas un titre en fin 
de saison ? Sur ce qu’ils démontrent depuis le début de saison, il se pourrait bien qu’il en soit ainsi.

La tâche qui attend les Nancéiens est immense. Le SLUC, toujours bloqué à 3 victoires, n’a plus beaucoup de temps. Il doit réagir rapidement.

L’occasion de voir à l’oeuvre les nouveaux venus qui devront forcément apporter quelque chose en plus. Un supplément d’âme !

Bon match à tous.

Let’s go SLUC !

Partager cet article