L’ASVEL TAILLÉE POUR LE TITRE !

23.10.2015   //   Actualités du club, Brèves

ASVEL

4 matches de championnat, 4 courtes défaites. Le début de saison du SLUC est pour le moins compliqué mais les joueurs et le staff ne vont surtout pas baisser les bras… au contraire, et ce n’est d’ailleurs pas le genre de la maison !
« L’état d’esprit du groupe est excellent, le groupe s’entraîne très dur et bien. Sur ce point de vue là, je ne peux rien reprocher à mes joueurs » affirmait le technicien nancéien dernièrement !Proche de réaliser l’exploit contre Valence et puis au coude à coude contre la révélation du championnat, l’Elan Chalon, et enfin une défaite au finish à Venise il y a deux jours, le SLUC n’est plus loin de son premier succès.

Afin de soigner son genou douloureux, Derek Raivio est arrêté au moins pour les six prochaines semaines. Pour le remplacer, le SLUC a mis la main sur Sharaud Curry qui portait la saison dernière les couleurs de Châlons-Reims. Le meneur américain ne sera donc pas trop dépaysé en (re)mettant le pied en Pro A.

L’ASVEL cette saison, c’est du costaud.

Avec Benjamin Sene, il devra organiser au mieux le jeu nancéien. Car se dresse dès demain soir une formation de l’ASVEL aux dents (très) longues.
Lyon-Villeurbanne a très bien débuté son championnat avec déjà 3 succès glanés. Les hommes de JD Jackson se sont imposés à Strasbourg (!!), à Paris et à domicile contre Antibes. Seul CB Cholet a réussi à vaincre la « Green Team » : c’était à l’Astroballe, le 6 octobre dernier (58 – 57 pour Anthony Goods et ses coéquipiers).

L’ASVEL c’est déjà des joueurs français référencés : l’excellent international Charles Kahudi (7,5 pts et 5,3 rbds), le sniper Nicolas Lang qui peut faire feu de tout bois à 3 points, le meneur Edouard Choquet mais aussi les intérieurs de grand avenir Livio Jean-Charles et Alexandre Chassang.
C’est ensuite des joueurs étrangers qui connaissent bien le championnat de France : les anciens et remarquables extérieurs US de Nanterre David Ligthy et Trenton Meacham, le pivot surpuissant de 2.11 m Darryl Watkins (ex Châlons-Reims) ou l’expérimenté intérieur australien David Andersen. JD Jackson peut aussi compter sur le jeune prodige
D.J. Newbill qui prend ses marques pour sa première saison pro A (8 pts de moyenne en 18 minutes). Elle peut très clairement rivaliser avec le CSP Limoges et la SIG Strasbourg. Le titre dès cette année ? C’est possible.

Tous ensemble, unissons-nous derrière nos joueurs.
Bon match à tous.

Go SLUC !

Partager cet article