LA SIG INARRÊTABLE !

10.04.2015   //   Actualités du club, Brèves

SIG

Mardi soir, la France du basket aura les yeux rivés sur Gentilly. Devant les caméras de Canal + Sports, l’affiche de la 28e journée a tout pour séduire :

- c’est le derby de l’Est (on peut même parler d’un affrontement régional depuis la création de l’Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne) et les derbys sont toujours passionnés et passionnants ;
- c’est un duel en haute altitude (entre le leader incontesté strasbourgeois et le SLUC qui s’accroche à sa 4e place) ;
- on n’oublie pas la demi-finale de Playoffs de la saison passée ;
- la SIG est en route pour un triplé (LeadersCup, Coupe de France et Championnat) ;
- le public pourra voir évoluer sur le parquet plusieurs internationaux tricolores : Flo Piétrus côté nancéien (le Guadeloupéen effectue une saison 2014-2015 en tous points remarquable), Antoine Diot et Ali Traoré côté alsacien (le meneur de jeu et l’intérieur sont des pièces maîtresses incontournables pour la SIG) ; les supporters auront aussi le plaisir de voir Vincent Collet sur la banc, qui est également l’emblématique sélectionneur de l’équipe de France depuis 2009 (son palmarès est exceptionnel : médaillé d’argent à l’Euro 2011 en Lituanie, Champion d’Europe 2013 en Slovénie et 3e place à la coupe du monde 2014 en Espagne, excusez du peu !).

Strasbourg envoie du lourd !

Avant une fin de championnat qui s’annonce compliquée pour Nancy (déplacements à Nanterre, Dijon, Le Mans, Cholet et réception du Havre et de Limoges), les Couguars vont donc se frotter dans cet choc de la 28ème journée, à cet ogre alsacien qui a déjà remporté cette saison la Leaders Cup et vient d’atteindre la finale de la Coupe de France (en disposant mardi dernier de la JDA Dijon). Et il ne compte surtout pas s’en arrêter là ! Meilleur bilan du championnat avec seulement 4 petites défaites, la SIG impressionne. L’équilibre entre joueurs étrangers d’impact et joueurs français de premier plan est parfait. D’un côté, vous pouvez compter sur les Louis Campbell, Matt Howard, Anthony Dobbins, Tadija Dragicevic, et de l’autre sur les Antoine Diot, Jérémy Leloup, Paul Lacombe, Axel Toupane, Bangaly Fofana et autre Ali Traoré… du très lourd.

Les Couguars seront opposés à un effectif 4XL et pour pouvoir admirer Strasbourg depuis les hauts sommets vosgiens, le SLUC devra prendre de la hauteur, beaucoup de hauteur. Mais impossible n’est pas Nancéien.
Enquiquinée par les blessures depuis le début de saison, l’équipe du Président Fra occupe toujours une remarquable 4e place ! Après le couac Châlons-Reims, les Couguars ont réussi à repartir de l’avant : en prenant tout d’abord le meilleur, et sans coup férir, sur Chalon (74 – 59) puis en s’imposant dans le Loiret devant une équipe d’Orléans qui joue sa survie en Pro A (80 – 71).

Des victoires qui en appellent bien sûr d’autres. Dès mardi soir ? C’est le voeu de tous les fans du SLUC. Gentilly doit se transformer en un chaudron incandescent.

Faites-nous rêver.

Let’s Go Guys !

Go SLUC !

Partager cet article