John Linehan : “… pas à la retraite ! “

24.05.2013   //   Actualités du club, Compte rendu des matchs, Divers

01POL20121110NAN075

Légende : Ici lors du match face à Cholet, le “virus” aurait souhaité apporter plus cette saison !
Photos : C2Images

Le capitaine emblématique du SLUC Nancy Basket, John Linehan, revient 3 semaines après le dernier match de son équipe, sur la saison “difficile” qu’il a vécu individuellement et collectivement, son envie de continuer à jouer… La retraite attendra !

Comment te sens -tu John, 3 semaines après le dernier match de la saison régulière (Sluc – Le Mans) ?

Tout va bien merci, physiquement je ne ressens plus aucune gêne !

Il est l’heure de tirer le bilan de la saison 2012-2013. Comment observes-tu cette saison individuellement et collectivement ?

C’est une saison très décevante et frustrante. Nous n’avons pas fait ce qu’il fallait. L’équipe n’a pas bien joué.
Ce fût une terrible année pour  mes coéquipiers et moi-même. C’est dommage car nous avions un effectif de qualité capable de jouer les Plays-offs.
Individuellement, les effets sont retombés sur moi, car je suis le capitaine et je suis un joueur qui joue pour l’équipe.

Lors du dernier match SLUC – Le Mans, nous t’avons vu en larmes dans le vestiaire . Quelle en est la raison ?

La saison était longue et difficile, j’ai eu beaucoup de pépins physiques qui m’empêchait d’aider mes coéquipiers comme je l’aurai aimé. Après le match, j’ai ressenti beaucoup d’émotion comme le reste de l’équipe d’ailleurs. Mon équipe reste en Pro A, il ne faut pas l’oublier ! Je sais que les gens ont pensé que je pleurais car c’était pour moi le dernier match de ma carrière.
D’ailleurs je vais en profiter pour dire que les personnes qui me voient en retraite et veulent que je parte attendront, car je n’ai absolument pas cette envie. La détermination est toujours présente “I’m ready to go” (je suis prêt à y aller)

La semaine dernière, Jean-Luc Monschau a annoncé l’arrêt de sa collaboration avec le SLUC Nancy Basket, après neuf magnifiques saisons. Quel est ton sentiment sur ce départ ?

Jean Luc est un grand coach. Il a fait et a offert beaucoup de bonnes choses pour le club et aux fans (Euroleague, Titres de champions de France, Semaine des AS).
Lorsqu’il a annoncé son départ, j’ai été triste et déçu, parce que pour moi, il ne mérite pas de partir après une saison comme celle que nous venons de vivre. J’aurai préféré qu’il parte après une saison réussie et accomplie. Il le méritait vraiment en tout cas .

Cela fait maintenant 4 saisons que tu fais partie de l’effectif Nancéien. Quel a été ton plus beau souvenir, mais aussi ta plus grande déception ?

Mon plus grand souvenir, est le titre de champion de France gagné lors de la saison 2010-2011 (il réussit le dernier shoot à l’ultime seconde de la rencontre 76-74 contre Cholet). Personne ne nous attendait mais nous avons réussi ce pari.
Ma plus grande déception : c’est cette année, parce que comme je le répète, nous avions un effectif de qualité, capable de faire beaucoup mieux …

En Juin  prochain, tu seras libre de tout contrat. Quels sont tes projets dans un futur proche ?

J’espère moi même bientôt savoir… Mon agent est actuellement entrain d’entamer des discussions avec différents clubs. Nous verrons bien !

Que retiendras-tu de cette saison  ?

Je retiendrai… l’équipe que nous avons eue. Chaque année, un nouvel effectif voit le jour, on construit alors de nouvelles amitiés avec différents joueurs. Cette année mes coéquipiers sont devenus une sorte de “Brothers” (frères en anglais). Il y avait bien plus que le basket, nous nous entendions tous très bien en dehors du terrain, et ça je ne l’oublierai jamais.

As-tu un petit mot à faire passer aux supporter et fans du SLUC ?

Comme je le dis depuis le premier jour, les Couguars sont les meilleurs supporters de France. Ils sont sans cesse présents pour nous pousser à aller plus loin. Le dernier match contre Le Mans, est un parfait exemple.
Je n’oublierai jamais, lors de la saison 2006-2007 et ma grave blessure, le soutien des supporters et fans du SLUC. J’ai reçu  de nombreuses lettres et  photos. Nancy a toujours été, pour moi, une ville très spéciale ainsi que pour ma famille. C’est comme ma seconde maison. J’aurai aimé malheureusement gagner plus de titres, mais un titre de champion de France est déjà une grande satisfaction. Merci à vous .

Peut-être un ultime message ?

J’aurai en effet,  un mot à faire passer à une personne qui est bien plus qu’un fan, mon président, Christian FRA. J’aimerai le remercier pour tout ce qu’il a fait. Il a toujours été comme un père pour moi. Il a toujours été présent pour nous, tout comme son épouse. Ce sont des personnes qui ont un grand cœur et je ne les remercierai jamais assez !


Propos recueillis par Quentin Lozzia

Partager cet article