GRAVELINES-DUNKERQUE LE NORD BIEN REPRÉSENTÉ.

29.01.2015   //   Actualités du club, Brèves

BCM

Le Nord-Pas-de-Calais, terre de basket ? Incontestablement. De Gravelines à Denain, la région cumule pas moins de dix clubs pros, entre équipes masculines et féminines. Chez les messieurs, la Pro A abrite Gravelines-Dunkerque et Boulogne-sur-Mer. A l’étage inférieur, Lille, Le Portel, Denain et Orchies sont dans la place. Chez les filles, Arras, Calais, Villeneuve d’Ascq et Saint-Amand font partie des 14 formations de l’élite. Aucune autre région ne fait mieux.

Gravelines-Dunkerque n’a pas encore l’aura d’un Denain (champion de France en 1965) ou d’un Berck (champion en 1973 et 1974) mais le BCM est le club phare du Nord depuis les années 2000. S’il n’a encore jamais remporté le titre de champion de France, le Basket Club Maritime compte tout de même à son palmarès une Coupe de France (2005), une Semaine des As (2011) et une Leaders Cup (2013).

C’est sous la houlette de Christian Monschau, le frère de Jean-Luc, coach à Nancy de 2004 à 2013, que le BCM a pris une nouvelle dimension. Depuis 2008, Gravelines-Dunkerque fait indiscutablement partie des équipes qui comptent en Pro A. Hormis une saison 2013-2014 ratée (12e place), Christian Monschau a toujours emmené son équipe aux play-offs. Mieux, en 2011-2012 et 2012-2013, le technicien alsacien est à la tête d’une formation qui terminera en pôle position du championnat. Ecœurant au passage tous ses adversaires..

Le retour de «Paulo» Harris

Samedi soir, le BCM arrive le couteau entre les dents, avec la ferme intention de mettre le SLUC à sa botte ! Quelque chose nous dit que Andrew Albicy et ses coéquipiers vont tout faire pour jouer un mauvais tour aux Couguars.
Avec JK Edwards, Graham Brown et Lawrence Roberts à l’intérieur, A. Albicy, S. Diabaté et Pape Sy à la mène et à l’arrière (rien que ça !), le BCM peut poser bien des tracas aux Lorrains qui devront eux se remettre dans le sens de la marche, après une défaite frustrante à Villeurbanne (69 – 67). Les fans nancéiens auront bien sûr un oeil avisé sur le N°13 gravelinois :
Paul Harris qui a signé au BCM juste avant Noël a laissé un excellent souvenir à Gentilly.
Mais la vie d’un basketteur pro est ainsi faite, que les choix de carrière débouchent sur des destinations de clubs différentes.

Les joueurs du SLUC comptent sur votre soutien pour aller de l’avant. Voila un match qui promet.

Let’s Go Guys !
Go SLUC !

 

Partager cet article