Florent Pietrus : ” Les jours meilleurs finiront par arriver ! “

3.11.2015   //   Actualités du club, Brèves

NANCY : EuroCup Basketball, Nancy vs Zaragoza

Photo : C2Images

Le capitaine du SLUC Nancy Basket, Florent Pietrus, est très discret dans la presse depuis son retour de l’Euro. Pour le club, Il a accepté de revenir, sur les épisodes de cet été, la médaille de bronze et la situation actuelle avec son club. Le tout avec franchise.
Entretien.

Bonjour Florent, tout d’abord, comment te sens-tu ?
J’ai connu mieux. Physiquement ça va, mais moralement c’est dur parce que les résultats ne sont pas là.  Il faut savoir faire le dos rond et continuer à travailler en attendant les jours meilleurs. Le mois d’Octobre est désormais terminé, ça sera à nous de commencer du bon pied le mois de novembre.

Revenons sur l’Euro 2015. La médaille de Bronze, est-ce une déception pour toi ?
Oui forcément. A partir du moment où nous jouons à domicile, tout le monde nous attend sur la plus haute marche du podium. Et avec l’effectif de qualité que nous avions, cette médaille de bronze est une déception, car ce n’est pas celle que nous convoitions au départ. Mais en relativisant les choses, avec le temps nous savourerons pleinement cette médaille.

“Rester unis pour affronter cette épreuve tous ensemble”

Le SLUC vit un calvaire en ce début de saison. Comment l’expliques-tu ?
C’est difficile, il y a un manque de confiance, et surtout un manque d’expérience. On a beaucoup changé l’effectif par rapport à la saison dernière et ça se ressent. Même si on travaille bien, dans les moments clés nous manquons de vécu ensemble. On ne s’attendait pas à un début de saison aussi compliqué. Il faut faire face, continuer à travailler et oublier ce mois d’octobre.

T’étais-tu déjà retrouvé dans un telle situation ?
Oui, j’ai connu ça en 2007 dans le championnat Espagnol avec Estudiantes. Nous avions eu un gros passage à vide. Le plus important est de ne pas se désolidariser et rester unis pour affronter cette épreuve tous ensemble.

Que faut-il faire alors pour s’en sortir ?
Travailler… travailler, travailler et garder confiance en nous. Il n’y a que ça qui nous sortira de cette situation. Même si les résultats ne sont pas encore là, les jours meilleurs finiront par arriver.

Avec un tel départ les objectifs du club ont-ils changé ?
Non je ne pense pas. Les objectifs restent toujours les mêmes.
Par rapport au premier objectif du club qui est la LeadersCup, il est vrai que les choses se compliquent puisque nous prenons pas mal de retard sur les autres équipes. Maintenant ne nous affolons pas, mais commençons d’abord par gagner. Nous ne sommes qu’à la sixième journée, il reste beaucoup de matchs à aller chercher.

 

Partager cet article