DIJON TOUJOURS AU RENDEZ-VOUS !

12.12.2014   //   Actualités du club, Brèves

SLUC

Toute série a une fin. Après avoir enchaîné 23 victoires consécutives à domicile en saison régulière (!), la JDA Dijon a fini par s’incliner dans son antre, samedi dernier face à Nanterre (100-105 a.p.). N’en déduisez pas, pour autant, que l’équipe bourguignonne est à bout de souffle. Depuis qu’elle a disputé une demi-finale de Pro A, au printemps dernier face à Limoges, la bande à Jean-Louis Borg s’impose de plus en plus comme un candidat au titre.

Lorsque l’on affronte Dijon, on s’attend à un véritable combat. La JDA a construit l’essentiel de ses succès sur une défense de fer (la meilleure du championnat l’an passé), mais cela ne signifie pas pour autant que son potentiel en attaque est quelconque. Erving Walker, troisième meilleur marqueur de Pro A, Steven Gray et consorts viennent d’inscrire 201 points en deux rencontres (100 contre Nanterre et 101 à Bourg-en-Bresse). Dijon est armé pour faire aussi bien que l’année dernière. Si le SLUC veut s’imposer, ce soir à Gentilly,  il serait bien inspiré de réduire le rendement offensif de son adversaire.

Dans ce registre-là, Nancy s’est d’ailleurs montré plutôt efficace, lundi soir face à l’ASVEL. Les hommes d’Alain Weisz se sont ouverts les portes de la victoire en contenant les Villeurbannais à 66 points. La combativité affichée, matérialisée par une énorme domination au rebond
(53 prises pour les Couguars !), a enthousiasmé le coach du SLUC, qui attend évidemment que ses protégés rééditent ce genre de performance.

Un match capital pour la LeadersCup

L’équipe nancéienne a récupéré ses blessés, Vaughn Duggins et Florent Pietrus, et évolue au grand complet. Pour se rapprocher du haut de tableau, et d’une qualification pour la DisneyLand LeadersCup, cela passe par une victoire contre l’excellente formation dijonnaise. Un sérieux obstacle qui ne sera pas facile à franchir, ce soir. Mais avec le précieux soutien de leur public, les Couguars sont armés pour bien finir cette année 2014. A l’approche des fêtes de Noël, les supporters rêvent de repartir de Gentilly des étoiles plein les yeux. Un seul mot d’ordre : allez Nancy !

Partager cet article