DENAIN TOUJOURS PLUS FORT (63-70)

7.04.2018   //   Actualités du club, Brèves

SLUC - Denain

Le SLUC Nancy Basket s’est incliné sur son parquet devant Denain sur le score de 63 à 70 ce samedi 07 avril 2018.

Denain aime vraiment l’atmosphère du PDS Jean Weille. On se posait des questions, mais cela s’est confirmé ce soir. Car en 3 rencontres, jouéés à Nancy,   Denain l’a emporté, cette saison,  … 3 fois.
Le coach Nordiste Rémi Valin l’évoquait d’ailleurs en conférence de presse d’après match : ” En sortant des vestiaires, on s’aperçoit de suite que les joueurs vont être motivés et qu’ils vont jouer différemment. L’atmosphère est particulière ici. Toutes les salles en France ne donnent pas ce ressenti ” puis de lâcher ensuite “ Quand on joue Nancy on sait qu’on doit être présent dans le combat. Mais on a su s’adapter et jouer grand, tout en privilégiant certains joueurs. Physiquement le SLUC c’est monstrueux : Aska, Narace, Chery, Var… c’est très dur ! ”
Coach Valin et ses hommes ont l’air, en effet, de bien apprécier le SLUC, puisque Denain est la véritable bête noire des lorrains… Le SLUC a en effet concédé, cette saison, sa 5ème défaite en 6 rencontres devant l’ASC Voltaire (inclus Coupe de France et leaders’Cup)

Combatifs, volontaires, mais peu adroits, les joueurs du SLUC, diminués par les blessures de ses deux hommes forts du moment, Gary Florimont et Dewayne Russell, ont été trop courts pour contrecarrer les plans de Denain.
” On ressent l’absence de Gary et Dewayne. On est tous fatigués et dans les rotations c’est tout de suite plus difficile.
Après, le match ne se joue pas là… “On a du mal à trouver des shoots ouverts et les mettre dedans contrairement à ce qu’a fait Denain. C’est rageant ” analysait le meneur Enzo Goudou Sinha, auteur d’un beau match (14pts , 11 d’évaluation).

Une polémique en vain 

Ce que son coach, Greg Beugnot confirmait également : ” On est diminué, et cela se ressent. On fait malgré tout ça, les efforts pour revenir dans le match. L’équipe a du caractère, de la volonté et ne lâche jamais. Ce qui est rageant c’est qu’on loupe des shoots faciles alors que Denain a mis des gros tirs. Le match se joue sur l’adresse et Denain était le plus fort à ce niveau-là…”

Alors que le SLUC revenait de l’enfer (de -11 pts à 2min16 de la fin du match à -2 à 29 secondes à jouer), une polémique est alors survenue à ce moment :  le meneur américain Threatt, en possession du ballon,  a t-il  mis  le pied en touche ? Selon Greg Beugnot, oui : “ Threatt met le talon sur la ligne de touche sur la trappe d’Enzo ! J’en suis certain je l’ai vu. Alors oui de peu, mais il met le pied “. Malheureusement pour le SLUC les arbitres n’ont pas vu la même chose… Et c’est bien Denain par l’intermédiaire d’Austin qui marqua sous le cercle un panier “importantissime”… (63-67 et 15 secondes à jouer).

Le  club Nordiste tira, ensuite, 4 lancers francs ( double technique  et disqualifiant le coach Beugnot)  et récupéra le ballon… La messe était dite.

LE CLUB

Statistiques du match : SLUC Nancy Basket / ASC Denain Voltaire

 

 

Partager cet article