CHOLET ARRIVE EN FORCE

31.10.2014   //   Actualités du club, Brèves

CHOLET VISU

Après deux saisons sans play-offs, CB espère bien regoûter en 2015 aux joutes du Grand 8. Emmenée par l’emblématique coach Laurent Buffard, qui a succédé à Jean-Manuel Sousa en décembre dernier, la formation des Mauges a fait preuve de beaucoup de caractère en revenant du diable vauvert devant Gravelines-Dunkerque le 18 octobre dernier. A La Meilleraie, alors que Cholet comptait 8 points de retard à 3 minutes de la fin, Banks & Co ont passé un imparable 9 – 0 à des Nordistes soudain aphones en attaque. Un retournement de situation et à l’arrivée une victoire très importante sur le fil (74 – 73)… et dans les têtes. C’est grâce à ce type de matches que l’équipe, encore jeune, pourra franchir des paliers et passer un cap ! Justement, il y a 4 jours, Cholet a marqué les esprits en s’imposant largement en terre mancelle (82 – 61). Grâce à ce nouveau succès, l’équipe s’est installée dans le top 6.

Dans le paysage du basket hexagonal, Cholet est une référence. Le club qui a rejoint la Pro A en 1987 a connu ses heures de gloire avec Erman Kunter aux commandes. Le coach turc, a mené Cholet aux sommets : vainqueur de la Semaine des As 2008, finaliste de l’Eurochallenge 2009 (contre Virtus Bologne) et champion de France 2010. Cholet aura même l’occasion de conserver son titre de champion en 2011 mais le SLUC passera par là et s’imposera au finish à Bercy (76 – 74).

Un effectif de grande qualité

Cholet mise beaucoup sur son centre de formation pour alimenter son effectif professionnel. Antoine Rigaudeau, Jim Bilba, Aymeric Jeanneau, Cyril Akpomedah, Claude Marquis, il y a quelques années, mais aussi Mickaël Gelabale, Nando de Colo, Rodrigue Beaubois ou Kévin Séraphin plus récemment : tous ont été formés à Cholet. Un vivier exceptionnel. Lors de la saison 2004-2005, ils étaient même 10 (sur 12 joueurs professionnels) à être issus du centre de formation.

Cet été la formation des Mauges a misé sur des joueurs expérimentés comme l’intenable Cedrick Banks (33 ans), le bondissant Paul Delaney (28 ans), le MVP Pro B Zachery Peacock (27 ans) ou l’excellent Nick Minnerath (26 ans). A n’en pas douter Cholet et bâti pour retrouver les sommets.

Pour le SLUC, la rencontre est très importante. Après deux revers consécutifs en championnat (Nanterre puis Chalon), s’imposer devant Cholet permettrait de « souffler » un peu.

Mais Devant un adversaire qui n’aura rien à perdre, la partie ne s’annonce pas de tout repos.

Le SLUC pourra compter dans ses rangs un nouveau venu, en la personne de Kim English qui remplace Vaughn Duggins, absent au moins 1 mois des parquets en raison d’une blessure à la cuisse gauche.

Let’s go Guys !

Go SLUC !

Partager cet article