Châlons-Reims veut sa revanche !

5.02.2016   //   Actualités du club, Brèves

CaYkkpJWAAARmMK

Dans la course au maintien dans laquelle le SLUC s’est lancé, le match de demain soir va valoir lourd dans la besace ! La semaine dernière, dans un match à 4 points (déjà !), Nancy a remporté la mise devant le Rouen Métropole Basket. En Normandie, les Couguars ont sorti les griffes pour ne plus lâcher leur adversaire du jour. Dans le sillage d’un Steed Tchicamboud virevoltant (25 pts à 5/10 aux shoots longue distance, 5 rbds et 8 passes), Benjamin Sene, Mickaël Piétrus, Bandja Sy et Randal Falker ont eux aussi martyrisé le cercle adverse pour se défaire d’une équipe normande tenace.

Après le couac « coupe de France » et cette défaite mal venue à Saint-Quentin (83 – 75), la troupe du Président Fra a donc renfilé « ses treillis et ses rangers » pour ne laisser que des miettes à Rouen. Avec ce succès ô combien important (92 – 78), le SLUC s’est donné un peu d’air. Mais la route est encore (très) longue.

CCRB peut finir fort !

Demain soir, c’est le voisin champenois qui déboule à Gentilly, fort de son probant succès devant le leader gravelinois samedi dernier (98 – 69). Des Champenois qui n’ont pas l’intention de repartir bredouille !

Né de la fusion des deux clubs professionnels de la Marne en 2010, Champagne Châlons-Reims Basket a déjà fait des siennes dans ce championnat, s’imposant par exemple à Cholet, devant Limoges ou face à Gravelines donc, et même à deux reprises. Il est vrai qu’à côté de valeurs sûres comme Gary Florimont, Michel Morandais ou Remi Lesca, le coach Nikola Antic peut compter sur de jeunes joueurs US référencés. On pense notamment au meneur de jeu Mickey McConnell (29 d’éval la semaine dernière), à l’intérieur Drew Gordon, intenable devant le BCM, à l’ailier Alex Young ou au « petit » nouveau DeShawn Stephens (22 points il y a une semaine à 10/11 aux shoots).

Comme Nancy, Châlons-Reims qui compte un succès de plus que le SLUC croit au maintien. Et comme Nancy, la formation champenoise, quand elle ne gagne pas, s’accroche aux basques d’équipes mieux classées (défaite de 2 petits points à la maison contre Nanterre ou de 6 points seulement à Monaco).
Le CCRB n’est surement pas à sa place au classement.
Pour espérer l’emporter, les Couguars devront jouer à fond, de la 1ère à la dernière minute, comme au match aller où ils s’étaient imposés de 6 longueurs. Bis repetita ce soir ? Une victoire leur permettrait de rejoindre leur hôte au classement et de souffler un peu plus. Dans le cas contraire, il faudra plus que jamais regarder derrière…

Bon match à tous.
Let’s go SLUC !

Partager cet article