Actualités du club

Le SLUC Nancy Basket s’est imposé ce samedi 20 janvier 2017, sur le parquet du PB 86 sur le score de. 83 à 73 ! `

Le début de la rencontre est clairement en faveur de nos Couguars, ce qui oblige le coach de Poitiers à prendre son premier temps mort après 4mn de jeu. Les locaux limitent la casse et les Nancéiens sont devant après le 1er quart temps (17-12).

Le second quart temps est plus difficile, les erreurs défensives sont nombreuses et les fautes tombent sur les joueurs de Greg Beugnot alors que les Poitevins enchaînent derrière la ligne à 3 points et finissent la première mi temps en tête (39-35).

Les cowboys RUSSELL-SHEPHERD

Du retour des vestiaires, le Sluc retrouve sa densité défensive grâce au duo FLORIMONT- CHERY et grignote, progressivement, son retard progressivement malgré le gros match de Kevin HARLEY du côté de Poitiers (22 pts, 6 rebonds).

Il reste 10 minutes à jouer, les Couguars sont devants (62 à 59 ) mais les locaux ne lâchèrent rien. Il fallut attendre les 4 dernières minutes pour que le déclic se produise et mette la tête sous l’eau une vaillante équipe de Poitiers qui lutta avec ses moyens. RUSSELL et SHEPHERD enchaînèrent les 3 points et les pénétrations pour sceller la rencontre (52% de réussite  à 3 points au final pour le Sluc).

Victoire des Nancéiens sur le score de 83 à 73. Prochaine rendez vous, samedi 27 janvier avec un déplacement périlleux sur le parquet de Blois!

 

Statistiques du match : PB 86 / SLUC Nancy Basket 

Pour cette dernière rencontre de 2017, le Sluc est venu à bout d’une vaillante équipe de Charleville sur le score de 71 à 61.

Très en rythme dès le 1er quart temps, les Nancéiens, sous la houlette d’un Mickael VAR, très mordant, prennent les devants 21à 13. Le second round, est plus équilibré et les Carolos reviennent légèrement,à la fin de la première période grâce au duo MOISY-DUSSOULIER. (35-28)

L’éclair de Gaêtan

Au retour des vestiaires, les locaux attaquent fort mais les Couguars ne lâchent pas prise et reste en avance de 2 points avant d’entamer les dix dernières minutes (50-48). Dans le dernier acte, les Ardennais reviennent par deux fois à égalité (50-50 puis 56-56). Les coups de sifflets pleuvent sur les joueurs de Greg Beugnot par la faute à un trio arbitral peu inspiré. Les Carolos, sur la ligne des lancers, n’arrivent pas à concrétiser les offrandes de ces derniers. L’atmosphère est crispante, les pertes de balles s’enchainent des deux côtés et c’est à ce moment que le soldat CLERC dégaina un magistral coup de fusil, derrière l’arc, pour refroidir les velléités des locaux (66 à 61). La dernière minute est à sens unique et ASKA d’un 3 points dans le corner, clôtura la rencontre de la plus belle des façons (71 à 61)

Rendez vous le samedi 13 janvier 2017 à 20h, pour la réception de la Chorale de Roanne! Joyeuses fêtes à tous!

Voici les statistiques de la rencontre

Le SLUC Nancy Basket s’est incliné sur le parquet de Denain, sur le score de 78 à 71 !

Le premier quart temps montrait bien la physionomie de la rencontre. En effet, une grande intensité était présente des deux côtés du terrain. Pour preuve, la sortie après 3 minutes de jeu, sur blessure, de la pièce maîtresse de Denain, Lance GOULBOURNE. Nancy mèna 12 à 3 assez rapidement mais l’ouverture du banc des locaux fit la différence avec une bonne entrée de WARREZ et du meneur THREATT, qui permirent de finir le 1er quart temps sur une égalité parfaite (21 partout).

Le second quart temps, mis en évidence l’agressivité des Nordistes qui provoquèrent énormément de fautes du côté des Nancéiens. Conséquence :  Denain termina la mi temps avec trois points d’avance (38 à 35) après un quart défensif.

Le poids des fautes

Au retour des vestiaires, les fautes plombèrent les Couguars. Russell fut  “obligé” de sortir, après sa 4ème faute.  C’est à ce moment que le diable de Barrueta (Denain) sortait de sa boîte pour planter ses tirs à 3pts. (il finira à 4/9 à 3 pts !). Pourtant,  Braud maintint l’équipe à flots avec ses réponses derrière l’arc (3/6). Le 3ème quart temps se clôtura sur le score de 58 à 54 pour les locaux.

Ensuite,t, le dernier quart temps fut plus compliqué pour les Nancéiens. En effet, l’adresse de Denain conjuguée aux pertes de balles du Sluc firent gonfler l’écart (72 à 61 à 3mn du terme,le plus gros écart de la rencontre). Rusell, de retour sur le parquet, réduisit l’écart. En vain… le Sluc concédant une nouvelle défaite dans le Nord :  71-78

C’est la quatrième défaite en cinq matches contre la formation Nordiste depuis septembre (Championnat, LeadersCup)

Prochain rendez-vous, ce mardi 27 décembre à 20h, avec un déplacement périlleux à Charleville pour le dernier match de l’année 2017.

Statistiques de la rencontre : Denain / SLUC Nancy Basket

Dans cette Pro B version 2017-2018, le SLUC Nancy ferraillera plusieurs fois avec les clubs normands. La division en compte en effet trois. Le Havre (173 000 habitants), Rouen (111 000) et Caen (108 000), soit les trois plus grandes villes de la région. Trois clubs qui ont déjà goûté à la Pro A (il n’y a pas si longtemps pour Le Havre et Rouen qui figuraient encore dans l’élite du basket français en 2016).

Depuis l’entame de la saison, c’est le club du Calvados qui semble le plus affûté. C’est le seul, pour l’heure, à avoir d’ailleurs fait tomber le SLUC (défaite des Couguars 88 – 83 au palais des sports de Caen le 17 octobre). Et comme le SLUC, il compte 4 victoires en 5 matches.

Samedi soir, c’est le Rouen Métropole Basket qui débarque à Gentilly. L’équipe d’Alexandre Menard ne compte qu’une seule victoire (acquise à Aix-Maurienne le 3 novembre dernier). Mais contre Blois, Fos/Mer voir Orléans, les Rouennais ont fait plus que douter leurs adversaires. Il est vrai que l’équipe compte dans ses rangs un redoutable joueur en la personne d’Amin Stevens. L’intérieur US âgé de 27 ans émerge après cinq journées à 19,4 pts (58% de réussite aux shoots) et 11 rebonds. Les big men nancéiens sont prévenus. Il va falloir sortir le bleu de chauffe et jouer des coudes dans la raquette ! L’arrière nigérian Obi Emegano et le meneur Maurice Carter ne sont pas en reste non plus… Bien au contraire.

Les jeunes frenchies Carl Ponsar et Rémi Dibo ont également de quoi donner le tournis à leur défenseur.Samedi dernier, Vichy-Clermont a posé des problèmes aux Couguars (9 points de retard au début du 3e quart temps) mais ces derniers ont renversé la vapeur de forte belle manière. L’adresse générale à 3 points les a aidés dans leur tâche (13 / 23), en plus d’une défense beaucoup plus agressive et d’un gentilly « on fire ».
C’est d’ailleurs ce dernier aspect qui peut permette au SLUC d’enchainer une quatrième victoire consécutive en championnat.
Car quand Gentilly est comme ça… !!!
Allez les gars !
Go SLUC

Pour ce match délocalisé au Palais des Sports de Marseille, les Nancéiens ne sont pas restés bloqués au Port de Marseille, comme la fameuse baleine le mois dernier, mais ils ont pris le match à leur compte dès le début du premier quart temps.

Samedi soir, le SLUC a remporté une victoire importante face à l’ambitieuse équipe de Fos Provence (  75- 67  ) . C’est une performance  dans la mesure  où  l’équipe sudiste  ne cache pas ses ambitions d’accéder à la Pro A. C’est également une victoire significative face au trio Kirksay-Burrows- Harris. La victoire des hommes de Greg BEUGNOT s’est dessinée tout au long de la rencontre où les Couguars ont fait la course en tête pendant 40 minutes.

Les sudistes ne trouvèrent pas la mire alors que les joueurs de Gregor BEUGNOT termine le 1er quart temps en roue libre (23 à 14 ). La seconde mi temps permet au coach de faire tourner son effectif et l’apport du banc est très précieux. FLORIMONT enchaîne 6 points d’affilés et permets aux Couguars de garder 8 points d’avance, avant de retourner aux vestiaires, malgré le gros match du pivot de FOS (BURROWS terminera la rencontre avec 28 points).

Une seconde mi temps totalement folle

Lors du 3ème quart temps le SLUC bafouille son basket avant de se reprendre et d’infliger un 15-0 à l’hôte du jour, grâce à l’impulsion de BRAUD et VAR qui permirent de virer largement en tête (59 à 46) à la 30ème minute.

Le dernier quart temps est plus compliqué, la fatigue se faisant sentir, les balles perdues s’enchainent et les Sudistes reviennent à 2 points avant que RUSSELL, en fin de possession, ne crucifia l’équipe de FOS d’un 3 points qui fît mouche.

Prochaine rencontre, ce mardi 7 novembre à 20h, au Palais des Sports Jean Weille pour la réception de l’équipe d’Orléans, dans le cadre des 32ème de Finale de la Coupe de France. (match gratuit pour les abonnés)

Les déclarations :

Gregor BEUGNOT: “c’est un très bon travail d’équipe, tout le monde a joué son rôle. Cependant, on a du mal à garder cette intensité sur toute la rencontre. Notre banc a beaucoup apporté ce soir ,notamment de la sérénité. On prend des éclats mais les joueurs ne lâchent pas, c’est très positif.”

Philippe BRAUD: “C’est une grosse victoire avec un très bon état d’esprit, on n’a pas lâché. On doit encore travailler sur les rebonds.On se fait peur sur la fin du match mais on arrive à clôturer la rencontre.”

LES STATISTIQUES DE LA RENCONTRE C’EST ICI

 

 

 

 

 

 

Pour le dernier  jour d’octobre ( mardi dernier), le Sluc a été éliminé  en quart de finale  retour de la Leader’sCup ( défaite au buzzer 64/66). La défaite et  l’écart négatif  du match aller (- 10) n’ont pas  été effacés par les joueurs de Gregor Beugnot. En cette saison 2017/2018, une première page se tourne, ainsi, avec cette sortie  dans l’épreuve chère au Président de la LNB, Alain Béral…

Comme l’écrivait  le quotidien l ‘Est Républicain dans son édition du jeudi 2 novembre, puisse cette élimination servir pour la suite des événements. Car ceux ci  vont en effet s’intensifier. Le Sluc  se déplace ce  week end en championnat chez l’un des prétendants à l’accession  en Pro A  : Fos sur Mer et mardi 7 novembre prochain, il recevra pour le compte des 32 ème finales de la Coupe de France  Orléans ( match gratuit pour les abonnés). Un autre test grandeur nature..

Au terme du match contre Denain, le coach Gregor Beugnot  a “vu  des choses positives. On est sur la bonne  voie … mais nos rotations doivent apporter plus.” Au sens général, le technicien lorrain appelle son groupe  à se projeter  sur le match de Fos. Au sens particulier,  il attend davantage  de la part  de ses joueurs.

Il faut donc espérer que du ” Nord au Sud”  le pivot  Ivan Aska ait appris de  son élimination, à Denain,  sur une  faute technique ( 5 fautes au total dès la 34ème minute),  que D Wayne Russel, le  meneur,  continue sur sa lancée  (18 points et 5 assists dans le nord) et que les rotations en sortie de banc soient plus prolifiques. Il n’ y a pas de raisons.

TARIQ KIRKSAY A LES CROCS !

Ce sera tout l’enjeu  du match à Fos sur Mer. La formation de Rémy Giutta est ambitieuse. Elle est emmenée par le ” couteau suisse” bien connu des fans de Gentilly  : Tariq KIRKSAY. Le joueur qualifié comme joueur  Cotonou ( en 2 matches joués : 16.3 points  et 8.5 rebonds et 4 assists) forme une paire redoutable avec le pivot  Jaraun BURROWS (en 3 matches  : 23 points de moyenne et 7 rebonds). Rien que pour cela, la confrontation avec son ancien club ( une première depuis la saison  2006/2007 au terme de laquelle il avait quitté Nancy) est à voir. Au fait, l’ancien joueur  du Sluc Abdou M’ Baye, vu à Gentilly, l’an dernier, est dans le roster de l’équipe provençale. Elle ne s’est pas d’ailleurs arrêtée là puisque vendredi soir , elle qualifiait pour une pige médicale,  l’américain shooteur Darnell Harris.

Go Sluc !

- FOS/PROVENCE vs SLUC samedi 4 novembre 20 heures

PROCHAIN MATCH A DOMICILE MARDI 7 NOVEMBRE A 20H  SLUC/ORLEANS ( gratuit pour les Abonnés)

LE CLUB

 

Page 1 sur 23123451020Dernière page »