Actualités du club

Dans cette Pro B version 2017-2018, le SLUC Nancy ferraillera plusieurs fois avec les clubs normands. La division en compte en effet trois. Le Havre (173 000 habitants), Rouen (111 000) et Caen (108 000), soit les trois plus grandes villes de la région. Trois clubs qui ont déjà goûté à la Pro A (il n’y a pas si longtemps pour Le Havre et Rouen qui figuraient encore dans l’élite du basket français en 2016).

Depuis l’entame de la saison, c’est le club du Calvados qui semble le plus affûté. C’est le seul, pour l’heure, à avoir d’ailleurs fait tomber le SLUC (défaite des Couguars 88 – 83 au palais des sports de Caen le 17 octobre). Et comme le SLUC, il compte 4 victoires en 5 matches.

Samedi soir, c’est le Rouen Métropole Basket qui débarque à Gentilly. L’équipe d’Alexandre Menard ne compte qu’une seule victoire (acquise à Aix-Maurienne le 3 novembre dernier). Mais contre Blois, Fos/Mer voir Orléans, les Rouennais ont fait plus que douter leurs adversaires. Il est vrai que l’équipe compte dans ses rangs un redoutable joueur en la personne d’Amin Stevens. L’intérieur US âgé de 27 ans émerge après cinq journées à 19,4 pts (58% de réussite aux shoots) et 11 rebonds. Les big men nancéiens sont prévenus. Il va falloir sortir le bleu de chauffe et jouer des coudes dans la raquette ! L’arrière nigérian Obi Emegano et le meneur Maurice Carter ne sont pas en reste non plus… Bien au contraire.

Les jeunes frenchies Carl Ponsar et Rémi Dibo ont également de quoi donner le tournis à leur défenseur.Samedi dernier, Vichy-Clermont a posé des problèmes aux Couguars (9 points de retard au début du 3e quart temps) mais ces derniers ont renversé la vapeur de forte belle manière. L’adresse générale à 3 points les a aidés dans leur tâche (13 / 23), en plus d’une défense beaucoup plus agressive et d’un gentilly « on fire ».
C’est d’ailleurs ce dernier aspect qui peut permette au SLUC d’enchainer une quatrième victoire consécutive en championnat.
Car quand Gentilly est comme ça… !!!
Allez les gars !
Go SLUC

Pour ce match délocalisé au Palais des Sports de Marseille, les Nancéiens ne sont pas restés bloqués au Port de Marseille, comme la fameuse baleine le mois dernier, mais ils ont pris le match à leur compte dès le début du premier quart temps.

Samedi soir, le SLUC a remporté une victoire importante face à l’ambitieuse équipe de Fos Provence (  75- 67  ) . C’est une performance  dans la mesure  où  l’équipe sudiste  ne cache pas ses ambitions d’accéder à la Pro A. C’est également une victoire significative face au trio Kirksay-Burrows- Harris. La victoire des hommes de Greg BEUGNOT s’est dessinée tout au long de la rencontre où les Couguars ont fait la course en tête pendant 40 minutes.

Les sudistes ne trouvèrent pas la mire alors que les joueurs de Gregor BEUGNOT termine le 1er quart temps en roue libre (23 à 14 ). La seconde mi temps permet au coach de faire tourner son effectif et l’apport du banc est très précieux. FLORIMONT enchaîne 6 points d’affilés et permets aux Couguars de garder 8 points d’avance, avant de retourner aux vestiaires, malgré le gros match du pivot de FOS (BURROWS terminera la rencontre avec 28 points).

Une seconde mi temps totalement folle

Lors du 3ème quart temps le SLUC bafouille son basket avant de se reprendre et d’infliger un 15-0 à l’hôte du jour, grâce à l’impulsion de BRAUD et VAR qui permirent de virer largement en tête (59 à 46) à la 30ème minute.

Le dernier quart temps est plus compliqué, la fatigue se faisant sentir, les balles perdues s’enchainent et les Sudistes reviennent à 2 points avant que RUSSELL, en fin de possession, ne crucifia l’équipe de FOS d’un 3 points qui fît mouche.

Prochaine rencontre, ce mardi 7 novembre à 20h, au Palais des Sports Jean Weille pour la réception de l’équipe d’Orléans, dans le cadre des 32ème de Finale de la Coupe de France. (match gratuit pour les abonnés)

Les déclarations :

Gregor BEUGNOT: “c’est un très bon travail d’équipe, tout le monde a joué son rôle. Cependant, on a du mal à garder cette intensité sur toute la rencontre. Notre banc a beaucoup apporté ce soir ,notamment de la sérénité. On prend des éclats mais les joueurs ne lâchent pas, c’est très positif.”

Philippe BRAUD: “C’est une grosse victoire avec un très bon état d’esprit, on n’a pas lâché. On doit encore travailler sur les rebonds.On se fait peur sur la fin du match mais on arrive à clôturer la rencontre.”

LES STATISTIQUES DE LA RENCONTRE C’EST ICI

 

 

 

 

 

 

Pour le dernier  jour d’octobre ( mardi dernier), le Sluc a été éliminé  en quart de finale  retour de la Leader’sCup ( défaite au buzzer 64/66). La défaite et  l’écart négatif  du match aller (- 10) n’ont pas  été effacés par les joueurs de Gregor Beugnot. En cette saison 2017/2018, une première page se tourne, ainsi, avec cette sortie  dans l’épreuve chère au Président de la LNB, Alain Béral…

Comme l’écrivait  le quotidien l ‘Est Républicain dans son édition du jeudi 2 novembre, puisse cette élimination servir pour la suite des événements. Car ceux ci  vont en effet s’intensifier. Le Sluc  se déplace ce  week end en championnat chez l’un des prétendants à l’accession  en Pro A  : Fos sur Mer et mardi 7 novembre prochain, il recevra pour le compte des 32 ème finales de la Coupe de France  Orléans ( match gratuit pour les abonnés). Un autre test grandeur nature..

Au terme du match contre Denain, le coach Gregor Beugnot  a “vu  des choses positives. On est sur la bonne  voie … mais nos rotations doivent apporter plus.” Au sens général, le technicien lorrain appelle son groupe  à se projeter  sur le match de Fos. Au sens particulier,  il attend davantage  de la part  de ses joueurs.

Il faut donc espérer que du ” Nord au Sud”  le pivot  Ivan Aska ait appris de  son élimination, à Denain,  sur une  faute technique ( 5 fautes au total dès la 34ème minute),  que D Wayne Russel, le  meneur,  continue sur sa lancée  (18 points et 5 assists dans le nord) et que les rotations en sortie de banc soient plus prolifiques. Il n’ y a pas de raisons.

TARIQ KIRKSAY A LES CROCS !

Ce sera tout l’enjeu  du match à Fos sur Mer. La formation de Rémy Giutta est ambitieuse. Elle est emmenée par le ” couteau suisse” bien connu des fans de Gentilly  : Tariq KIRKSAY. Le joueur qualifié comme joueur  Cotonou ( en 2 matches joués : 16.3 points  et 8.5 rebonds et 4 assists) forme une paire redoutable avec le pivot  Jaraun BURROWS (en 3 matches  : 23 points de moyenne et 7 rebonds). Rien que pour cela, la confrontation avec son ancien club ( une première depuis la saison  2006/2007 au terme de laquelle il avait quitté Nancy) est à voir. Au fait, l’ancien joueur  du Sluc Abdou M’ Baye, vu à Gentilly, l’an dernier, est dans le roster de l’équipe provençale. Elle ne s’est pas d’ailleurs arrêtée là puisque vendredi soir , elle qualifiait pour une pige médicale,  l’américain shooteur Darnell Harris.

Go Sluc !

- FOS/PROVENCE vs SLUC samedi 4 novembre 20 heures

PROCHAIN MATCH A DOMICILE MARDI 7 NOVEMBRE A 20H  SLUC/ORLEANS ( gratuit pour les Abonnés)

LE CLUB

 

Test Flickr

25.09.2017   //   Divers

[fshow url=https://www.flickr.com/photos/111853271@N02/albums/72157687015750593]

OU

[fshow photosetid=72157687015750593]

Le SLUC Nancy Basket reçoit la formation de Gries Oberhoffen ce mardi 5 septembre à 19h pour la première rencontre de la saison 2017/2018 au Palais des Sports Jean Weille.

Après un week-end très studieux au Tournoi de Vittel (Victoire contre Bruxelles (65-50), Défaite contre la JDA Dijon (62-75)), le SLUC  veut continuer à progresser et monter en puissance dans cette préparation.
Toujours privé de ses deux américains, Brynton Lemar et Dashaun Wood, le SLUC peut compter sur son nouveau pivot Ivan Aska, qui s’est montré à son avantage ce weekend, Mickael Var qui monte très clairement en puissance,  et Philippe Braud toujours aussi précieux.

En face, Gries Oberhoffen, pensionnaire de NM1, jouera son 6ème match de Pré-saison et n’aura rien à perdre !

Les fans du SLUC Nancy Basket sont invités à venir découvrir la nouvelle équipe du SLUC version 2017/2018 !

Les portes du Palais des Sports Jean Weille, ouvriront à 17h30.

Go SLUC

 

Photo : Serge Haouzi / AS Monaco

Les Nancéiens n’ont pas à rougir de cette défaite face au leader de PRO A, surtout en voyant les blessures de dernières minutes (Marc Trasolini : une entorse de la cheville et Ebi ERE : mollet touché).

Le résumé du match :

Avec un cinq de départ inédit (MALLET-URTASUN-RUSH-NARACE-HUNT), le SLUC tient tête à Monaco malgré les nombreuses pertes de balles des arrières et boucle le premier quart temps avec une longueur d’avance sur la Roca team (21 à 20).  Le second quart temps est plus compliqué, avec un concours à 3 points entre Dee BOST (3/5 à 3pts) et Brion RUSH (5/8 au final) et les balles perdues qui font du mal face à l’armada monégasque (19 balles perdues au total).

Malgré le manque de rotations, les Couguars rentrent au vestiaire, à la mi temps, à  - 9 longueurs ( 41 -50).

Williams NARACE croque dans la pomme !

La seconde mi temps reprend, et NARACE est très dynamique. Sa présence aux rebonds et en défense, déstabilise le leader du championnat. Il terminera la rencontre de PRO A avec 14 points et 8 rebonds, pour une évaluation de 20 ! Son association avec Elton BROWN dans la raquette permettant aux extérieurs de récupérer des munitions pour alimenter la marque. Brion RUSH s’en donna à cœur joie et finira la rencontre avec une ligne de statistiques bien pleine (26 points, 6 rebonds, 2 interceptions et 3 passes décisives pour une évaluation de 30).

Le dernier quart temps est plus difficile pour les hommes de Gregor BEUGNOT, les fautes tombant, comme à Gravelotte, sur les intérieurs Nancéiens.  lLéquipe du rocher fait tourner le chrono et son effectif, pour clôturer cette rencontre (97 à 89) en sa faveur

(Dernier rendez vous de la saison, avec la réception ce mardi 16 mai 2017 à 20h30, de l’équipe de Hyères Toulon.)

Les déclarations:

Brion RUSH : “Le coach nous a dit avant la rencontre que même si nous étions relégués, nous devions montrer un bon visage, faire circuler la balle. Nous avions bien joué ensemble mais Monaco a vraiment une belle équipe [...] Nous aurions eu cette équipe, dès le début de la saison, nous ne serions pas à cette place.”

Gregor BEUGNOT : “L’équipe est restée dans ce qu’on leur demande de faire. On a beaucoup de blessés mais ils ont montré une belle image du club. Je suis très heureux du comportement des joueurs ce soir. Ils ont bien réagis, ils étaient vexés vis à vis de mes propos lors des dernières rencontres. C’est mon rôle de chercher tous les moyens pour faire réagir les joueurs.”

Cliquez ici pour les statistiques!

Le CLUB

 

 

 

 

 

 

 

Page 1 sur 22123451020Dernière page »