Actualités du club

Le SLUC s’est incliné  contre Chalon-Reims 90-94. La dernière minute a été fatale aux lorrains, pourtant en tête à ce moment (88-87). Si la seconde mi temps a été très serrée, à l’image d ‘un dernier quart temps de haut vol de la part des deux formations, l’issue du match s’est  probablement jouée avant la mi temps (50-53 pour le CCRB).

En conférence d’après mach Thaddeus Mc Fadden n’a pas contredit ce point. ” Nous savions que Chalon jouait bien en attaque. Nous n’avons pas été  assez agressifs dans ce laps de temps.”

De son coté Alain Weisz a livré un avis encore plus précis aux médias présents. “Chalon a rentré de gros shoots mais nous aussi nous les avons mis. Ce fut un match de qualité ou les évaluations  de chaque coté sont bonnes (115 à 108). En fait, nous leur avons laissé trop de possibilités à l’intérieur. De Jong a beaucoup marqué. A partir du moment ou nous avons ” doublé” sur lui, Chalon a su trouver le joueur ouvert :  le meneur Choquet qui a mis les trois points. “.

 VARGAS S EN VA !

C’est  ainsi et d’une certaine façon  le résumé du match. durant lequel chaque coach a essayé de trouver la bonne clé tactique (28 changements de joueurs).  Nikola Antic, le technicien du CCRB confirma, un brin soulagé ” C est un match très difficile pour les coaches. C’st bien pour la confiance de gagner. Ce match très dur, il faut savoir  le gagner. Nos lancers francs réussis à la fin pèsent beaucoup.”

Dans le money time à 20 secondes du terme EBI ERE, par ailleurs “consistant”, a eu le tirs à trois points de l’égalisation tandis que le meneur Vargas  (10 points et 11 passes décisives) jouait pour la dernière fois pour le SLUC.

Pour raisons familiales, il avait  demandé en début de semaine dernière, en effet,  a être libéré de ses obligations contractuelles. Le SLUC  est à la recherhe d’un renfort.

Lundi prochain le 21 novembre, à 20H, le match SLUC-Le Portel vaudra cher

Cliquez ici pour les stats

LE CLUB

Le SLUC a ouvert son compteur dimanche soir  en signant sa première victoire de la saison à Chalon sur Saône (69 à 59.

Mais au delà de cette belle victoire, c’est surtout le “contenu” du match qui doit être retenu. Durant la conférence de presse d’après match, coach Weisz a mis en exergue la volonté  de son équipe, notamment en défense. “Nous laissons l Elan à 59 pts et à 35 % de réussite sur le match…”

Voilà, en effet , qui pourrait être le résumé de ces 40 minutes.  Pour illustrer ces propos, le score du second quart temps : 25 à 5 pour le Sluc  suffit à lui même. En ciblant le meneur Roberson et le pivot Fall, en coupant les lignes de passe de l Elan Chalon,  en changeant sur les écrans, le SLUC  a  sorti son adversaire de ses standards offensifs (39-19 à la pause).

Dario HUNT précieux !

Il a aussi …irrité Jean Denis Choulet, dont c’était l’anniversaire ce dimanche. ” Vous pouvez défendre comme des chiffonniers mais si vous devez limiter l’adversaire à 70 pts pour gagner ca  devient dur ..! Entre les tirs qui ne rentrent pas (1/18  trois points pour l’ Elan) et ceux qu’on refusent de prendre…”

Mais l’analyse de cette rencontre  ne s’arrêtera pas à ça. . A quelques minutes de la fin du match, Chalon revint à 5 petits points des lorrains. (57-52 pour Nancy 36 ème).  C’est ce moment que choisit Ebi Ere pour planter un panier à trois points puis un autre à deux points. “Nous avons été courageux commenta Alain Weisz. ” à l’image de Dario HUNT (12 pts et 12 rebonds) se dépouillant en défense sur le “big guy” Moustapha FALL.

“Ce championnat  est très ouvert. Ce match était important pour démarrer notre saison. Mais cela ne s’arête pas là.” Avant de reprendre la route pour Nancy, coach Weisz visait ainsi le prochain match à Gentilly contre Gravelines  de, désormais, Flo Pietrus (samedi 22 octobre 20 heures). Oui, la saison est vraiment lancée…

Les Stats de la rencontre c’est ici!

 

LE CLUB

 

 

 

Ce week end , c’est le Grand Prix de France Moto  au Mans .

C’était aussi ,samedi soir le retour à Antarès, la salle du Mans SB située en bordure du circuit moto, des récents vainqueurs de la Coupe de France face à Villeurbanne, emportée le week end dernier. Un retour pour les hommes d’ Ermann Kunter , qui sur leur euphorie et dynamique du moment, s’est passé sans pépin majeur (64-81). Ce ne fut pas non plus un “tour de piste” puisque le SLUC  retarda l’échéance jusqu’au 3ème quart temps (10-27).

Au final, que pouvaient espérer le SLUC Nancy Basket ? Pas grand chose à vrai dire face à une équipe,  qui se devait de gagner pour conforter sa 3ème place au classement et attaquer les play offs en bonne position.

Pour autant, comme le déclara Benjamin SENE  en press room,  l’équipe lorraine joua  le jeu à fond. “Nous sommes restés pros et nous n’avons pas lâché. Mais c’est dur de  jouer  à fond, pendant 40 minutes,  avec 6 joueurs de métier .”

Le retour d’ Andy Panko  dans le groupe offrait, pourtant ,une  rotation supplémentaire  à coach Weisz, toujours privé des  deux frères Pietrus  et  de James Bell.  Mais malgré les 19 points d’ Andy, l’adversité était trop forte, face une équipe complète dans toutes les lignes du jeu ( 5 joueurs à 10 points et plus ; 45 rebonds contre 34 et 23 assists contre 13).

CA SE TERMINE MARDI CONTRE NANTERRE 

Au tableau d’honneur, l’équipe se consolera avec le gain du dernier quart temps (21-15) et … presque celui du premier quart temps (21-22). Avant que les limites de l’effectif et des rotations apparaissent au 3ème quart temps. Logique.

Le Sluc, assuré du maintien en Pro A, bouclera la saison mardi prochain contre Nanterre  10 mai  à 20 heures. Le drapeau à damiers, à l’arrivée,  sera là aussi attendu.

 

LE CLUB

“L’histoire de la saison”  n’a pas menti ! Sans Flo Pietrus resté à Nancy pour un adducteur douloureux, le SLUC s’est incliné , après prolongation, face au Cholet  Basket (83-85).

Cette défaite, ne change rien à la situation des lorrains, très proches de sauvegarder le maintien en Pro A, puisque son adversaire direct , Rouen, s’était  incliné vendredi soir, lourdement dans sa salle contre Chalon Reims. Mais elle est, de nouveau, frustrante, car le match s’est joué sur des détails. Et ce avec un effectif “coupé en deux” : avec des joueurs en feu et d’autres en demi teinte (voir stats lnb.fr)

Au terme du temps réglementaire, les deux équipes  ne s’étaient donc pas départagées (72/72). Certes le début de la rencontre fut en en faveur de Cholet (1-11 puis 15-18 à la 10ème minute), mais les débats s’équilibrèrent au fur et a mesure du temps de jeu jusqu’a à devenir tendus dans le money time (20-20 dans le 3ème quart temps puis 18-14 pour le Sluc dans le 4ème). Avant que la pièce ne retombe du mauvais coté.

SENE TRES CHAUD !

Le meneur Jonathan Rousselle ( meneur Cholet) déclara en press room: ” Notre public a joué un grand rôle car nous avons joué à l’envers. Nous n’avons pas défendu. Ce fut un match compliqué entre deux équipes malades.”

Fait particulier de la rencontre, coté Sluc, 71 points des 83 points ont été marqués par trois joueurs : Andy Panko (27 points), James Bell (28 points et Benjamin Sene (16 points, 16 rebonds et 7 passes décisives  28 d’valuation!!!!)  ”Ils ont tenu à eux trois la baraque” confirma coach Weisz.

Si la bataille des rebonds tourna largement en faveur des lorrains (48 à 34 !), c’est probablement sur les balles perdues (15 coté lorrain à 8) que la sanction est finalement tombée. Pour James Bell, “l”équipe a joué avec intensité”, alors qu’Andy Panko reconnaissait, en effet,  que “quelques balles perdues faisaient mal”.

Pour sa part, coach Weisz conclua : “L’absence de Flo Pietrus nous a fait mal. Pourtant nous avons gagné la bataille des rebonds, montrant notre combativité. La différence se fait sur les balles perdues.Ce match est le résumé de notre saison.Il s’agit du 13ème match perdu entre -1 et – 8 points. Le classement ne correspond pas à notre travail effectué.”

Le prochain match, à Gentilly, contre Strasbourg, tout récent finaliste de l’ Eurocup, samedi 16 avril à 20 h30, sera chaud. A cocher sur l’agenda.

Go Sluc.

LE CLUB

Le Sluc a échoué pour 4 points samedi soir à l Asvel (62-66).  A 59-61, deux  balles  de shoots d’ Andy Panko (11 points et 3 rebonds) ont tournoyé sur le cercle avant de ressortir. Rageant avant de recevoir, Paris, mardi soir 29 mars prochain…

Avec un peu de recul, l ‘équipe  de coach Weisz  a réalisé un match solide. Elle lui aura manqué un peu de sang froid dans les moments chauds, notamment en attaque, en fin de première mi temps (l ‘écart est passé  de + 13 à + 5 points à la mi temps : 36-31 pour Nancy). Et puis quelques shoots extérieurs ont cruellement manqué au moment du décompte final..

Un autre paramètre a joué défavorablement : les rebonds offensifs pris par les ” Verts” : 13. A ce jeu là, les intérieurs locaux, Andersen, surtout Watkins (17 points et 11 rebonds) ont rempli leur contrat, aidés par “un ” Charles Kahudi, lui aussi dans ses standards :17 points et 3 rebonds.

SLUC-PARIS VAUDRA LE DETOUR, MARDI !

En press room Alain Weisz retenait la bonne partie de ses joueurs. “En première mi temps, nous donnons trop de fautes à l Asvel et c’est là que le match se joue.Il nous manque des tirs extérieurs. L’ Asvel est une grande équipe. J’en veux pour preuve le seul  panier de leur meneur ,Trent Meacham, à trois points, réussi à la  38ème minute.. au bon moment (59-64).”.

 Coté Asvel,  qui annonce un nouveau meneur ( Casper Ware), le cap est mis depuis longtemps sur la meilleure place à obtenir en vue des play offs. ” Nos intérieurs ont fait le job. En première mi temps nous avons manqué de rythme offensif,  de rebonds et d’adresse.” commenta Charle Kahudi.

Consolation pour le Sluc  : Rouen a perdu  a Orléans (- 13 ; 65-78). Mais le match contre Paris, vainqueur contre Antibes , mardi soir à Jean Weille sera chaud. La chasse à la récompense continue…

 
Tous au Palais des Sports Jean Weille, ce mardi 29 mars à 20h!
 
LE CLUB

Pour le compte de la 8ème journée , le match en retard JDA Dijon-Sluc, qui avait été reporté le 14 novembre dernier en raison des attentats survenus à Paris,  s’est disputé ce soir en Bourgogne. Les locaux ont mis leur calendrier  à jour de la plus belle des façons. En l’emportant 83-56, la JDA Dijon préserve ses chances d’aller à la Leader’sCup tandis que le Sluc ne décolle pas du fond du classement.

Il suffit de jeter un oeil sur “les stats” et chacun aura compris l’étendue des dégâts. La JDA Dijon a signé son succès dès la première mi temps (14-24 puis 11-19). Avec un 19 sur 30 à deux points, un 10 sur 25 à trois points  et un 15 sur 16 aux lancers francs… tout a été limpide du côté des joueurs de Legname. Ces derniers ont été agressifs des deux cotés du terrain, donnant le bon tempo en rythme et dans la circulation du ballon.

A Paris Vendredi prochain !

Seul le 3ème quart temps a tourné en faveur du Sluc (20-17). Coach Weisz a regretté le mauvais match de son équipe, qui n’a pas freiné la marche en avant de la JDA Dijon. Les temps sont durs pour le SLUC. Prochain match à Paris Levallois : vendredi ou Steed Tchicamboud devrait effectuer sa rentrée.  ll était, en effet, absent, ce mardi soir car il avait déjà joué la 8ème journée, le 14 novembre dernier avec cette … même équipe de Paris.

 

LE CLUB

Page 1 sur 131234510Dernière page »