ÇA SE COMPLIQUE (77 – 86) !

2.05.2017   //   Actualités du club, Brèves

30610009764_19df5eb1d1_k

Présent au rendez-vous malgré sa blessure, Benjamin Sene (11pts, 2 pds, 2 rbds) n’a rien pu faire pour contrer Jerrel Blassingame et les Sharks d’Antibes, et remporter une précieuse victoire !
Photo : C2Images

La première mi-temps avait déjà donné une idée de l’âpreté du combat (38-40).
Durant le 1er QT, Jonathan Jeanne, par deux fois à 3 points, avait allumé la mèche. Le SLUC était animé de bonnes intentions, mais accusait trop de ballons perdus (9).
Au fil des minutes, l’enjeu rattrapa évidemment les deux formations, et c’est le meneur américain des Sharks, Jerrel Blassingame (15 pts, 6 rbds, 11 pds), qui prit les choses en mains.
A ce jeu là, Antibes tira son épingle du jeu de la pression ambiante. Le 3ème quart-temps fut un moment difficile pour les Couguars (16-24).
Du jeu rapide, des paniers intérieurs, et une supériorité physique à l’impact profitèrent à Antibes.

Le SLUC laisse passer sa chance

Le mérite des lorrains fut de ne pas renoncer. A la 35ème minute, suite à un passage en zone, le SLUC eut 5 ballons pour revenir à une possession (67-71)… en vain.

Les choses deviennent désormais compliquées pour le SLUC.
La soirée n’a pas été bonne en effet. En perdant à Antibes, le SLUC laisse son adversaire du soir à 10 victoires. La victoire du CCRB devant Orléans ne fait pas non plus les affaires des Couguars… A 4 journées de la fin, le CCRB compte 10 victoires contre 7 pour le SLUC…
Les chances de se maintenir sont désormais infimes.

Les déclas d’après-match :

Elton Brown : “On ne peut pas se sentir bien après une défaite, surtout ce soir… C’est un match que nous pouvions sincèrement gagner. Antibes a joué dur en défense au retour des vestiaires. On a eu le mérite de rester dans la rencontre après notre 3ème QT, mais ce n’était pas suffisant pour gagner le match. Longtemps nous avons eu la chance de prendre les commandes de la rencontre, mais avec 16 ballons perdus et en manquant des shoots faciles… ça devient compliqué.
Nous devons croire encore en nous.”

Gregor Beugnot : “Ce résultat résume notre saison. Cette équipe est comme ça… On peut avoir des travers… On est dans la souffrance, dans la densité physique. On compense trop à certains postes, d’où un manque de constance des deux côtés du terrain. Dans toutes les périodes où nous sommes en difficultés, c’est expliqué par notre manque de constance.
Mallet a une blessure musculaire au mollet… on a des absences criantes. Quand nous n’avons pas la rentabilité immédiate de nos efforts ça devient dur…”

Statistiques de la rencontre : Sharks d’Antilles / SLUC Nancy Basket

Partager cet article