AUSTIN NICHOLS : ” … JORDAN ET MAGIC, M’ONT FAIT REVER… “

23.09.2013   //   Actualités du club, Divers, Flash Infos

NANCY : French friendly Basketball Pro A, Nancy vs Gravelines

Austin Nichols le MVP de Pro en 2008-2009, revient en Pro A auprès de son ancien coach Alain Weisz.
Photos : C2Images

Jusqu’à la première journée de Pro A (le 5 octobre 2013 contre Nanterre), les joueurs du SLUC Nancy Basket se prêteront au jeu des questions-réponses. Ainsi ils se livreront à travers une interview décalée !

Aujourd’hui c’est au tour de Austin Nichols (1m98, 31 ans, Poste 2).

Parle nous de ta carrière ?

On peut dire que j’ai commencé le basket assez tardivement à l’âge de 11 ans. J’ai continué au collège et enfin, j’ai intégré en 2000 l’Université  de Humboldt, en Californie. Nous jouions en deuxième division de la NCAA (championnat universitaire majeur).
Quatre ans plus tard, j’ai essayé d’intégrer la NBA, mais cela n’a pu se faire, donc j’ai joué deux ans en D-League (la Pro B aux USA) pour les Huntsville Flight et Florida Flame.
Puis on m’a proposé de partir en Europe, et j’ai donc atterri en France, à Toulon… J’y suis resté exactement 3 saisons (son coach de l’époque était Alain Weisz, où il fut en  2008-2009 MVP de Pro A). J’ai joué en 2009-2010 l’Euroleague avec Orléans, et ensuite durant 3 ans, j’ai joué en Turquie pour Tofas.

Quel est ton style de jeu ?

J’essaye d’être un bon shooter. C’est ce que j’aime faire. Mais ça n’a pas été toujours comme ça ! Au début de ma carrière j’aimais beaucoup attaquer le cercle et “driver” dans la défense.

Quelles sont tes premières impressions depuis la reprise ?

Le club est vraiment professionnel, avec une très bonne organisation. De plus, le staff et les salariés du club sont vraiment sympas, je m’y sens bien. Au point de vue de l’équipe, je pense que nous avons vraiment un bon effectif, on est très soudé entre nous. Il y a une réelle complémentarité dans le groupe. On peut faire partie des grosses équipes du championnat avec des équipes comme Gravelines ou Strasbourg.

Quel est ton plus beau souvenir depuis que tu es basketteur professionnel ?

C’est lorsque je rentre chez moi aux Etats-Unis, et d’aider les jeunes enfants en difficulté. Je ne m’évade jamais du basket puisque j’aime beaucoup répondre aux jeunes sur les questions de basket qu’ils me posent. C’est important d’aider les plus jeunes générations.
Il y a eu aussi mon titre de MVP du championnat de France Pro A en 2008-2009. Ce n’est pas une consécration individuelle mais collective. J’ai aussi eu la chance de créer de nombreuses amitiés avec certains coéquipiers.
Ce ne sont pas des souvenirs forts en terme de basket, mais c’est ce que le basket m’a apporté de mieux.

Avec quelle célébrité aimerais-tu partager un repas ?

Il n’y a pas vraiment de célébrité que je peux citer. Cependant, comme j’aime beaucoup l’univers des nouvelles technologies, j’aimerai beaucoup rencontrer des ” créateurs” et leur demander ce qu’ils font, comment ont-ils fait pour trouver cette idée si ingénieuse etc…

Ton dernier voyage ?

Comme ma femme vit à Hawaï, j’y suis allé cet été, c’est d’ailleurs une ile magnifique, où il fait bon vivre durant l’été.

Quel pouvoir surnaturel aimerais-tu avoir ?

J’aimerai beaucoup avoir le pouvoir du “Professeur X” du film “X-men” : lire dans les pensées des gens, ressentir quand il y a quelque chose de grave qui se produit, contrôler les sentiments des autres… Cela peut être vraiment intéressant !

Quel rêve d’enfant as tu réalisé ?

Avoir une famille, un enfant et être comme mon père.

Ton idole ?

Je n’ai pas vraiment d’idole. Michael Jordan et “Magic Johnson” m’ont fait rêver comme toute personne qui s’intéresse de près au basket. Sinon mon père est comme mon idole, j’aime m’entourer des richesses des personnes qui me sont proches.

Quelle sorte de musique écoutes-tu avant un match ?

J’écoute plusieurs sortes de musique. J’alterne beaucoup, le Jazz, le Rap, le R&B…

NANCY : French friendly Basketball , Nancy (pro A) vs Mons (Belgium)Austin Nichols (n°9) lors de SLUC Nancy vs Mons-Hainaut, le 11 Septembre 2013 au PDS Jean Weille

As-tu déjà fais autre chose que du basket ?

De la natation, mais je n’étais pas assez doué pour ça. J’ai aussi joué de la trompette étant plus jeune, mais je me suis fendu la lèvre, et depuis j’ai totalement arrêté. C’est dommage d’ailleurs…

Quelle est ton addiction ?

Je suis passionné par les nouvelles technologies, j’adore découvrir de nouvelles choses, de nouveaux produits…

Si tu n’étais pas joueur de basket professionnel, que serais-tu ?

Designer, sans hésiter. J’aime la technologie des choses simples. Pouvoir concevoir un objet de A à Z serait excitant. Pourquoi pas non plus continuer à travailler dans le monde du basket. Mais en dehors des terrains plus comme manager général ou scout (recruteur).

A quel endroit aimerais-tu vivre ?

Dans le Sud de la France, mais pourquoi pas aussi la côte ouest des États-Unis, entouré d’une nature sauvage.

Quelle est la pire excuse que tu as donné à un coach après avoir manqué un entrainement ?

Je dis toujours la vérité, même si parfois c’est un peu exagéré… disons que… “il y avait beaucoup de traffic”, ” j’ai eu un accident de voiture”, “je ne me suis pas réveillé”.

Quel joueur contre lequel tu as joué t’a le plus impressionné ?

J’ai eu la chance de jouer contre Joe Johnson, qui joue actuellement en NBA, aux Brooklyn NETS. Il est vraiment impressionnant.

Quelle sorte de personne es-tu ?

Je prends soin de moi, je suis quelqu’un de calme, posé, et je ne suis pas arrogant.

Un mot pour les supporters ?

Les fans ici sont géniaux… J’ai pu m’en rendre compte durant mes en années Pro A. Merci pour votre soutien, nous allons tout faire pour vous le rendre sur le terrain.

Partager cet article