ANDY PANKO : “ON S’EN SORTIRA TOUS ENSEMBLE. “

27.01.2016   //   Actualités du club, Brèves

NANCY : French Basketball Pro A, Nancy vs Limoges

A quelques jours d’un match important contre Rouen, le vétéran du championnat, Andy Panko, est revenu sur la situation du club et les moyens qu’il faut mettre en oeuvre pour s’en sortir.
Entretien.

Bonjour Andy,  vous êtes le joueur le plus âgé du championnat (38 ans), votre longévité impressionne. Comment vous sentez-vous ?

Je me sens bien physiquement, mais par contre c’est plus difficile mentalement… (soupirs) c’est dur de perdre.  Je suis un vainqueur j’ai horreur de la défaite. C’est difficile de rentrer à la maison après avoir travaillé dur à l’entrainement, après avoir fait des matches pleins durant trois quart-temps et finir par une défaite. Maintenant c’est la vie que j’ai choisie, la vie de basketteur. On doit tous rester groupés, concentrés et travailler encore plus dur.

Est-ce la première fois que vous vivez une telle situation ? 

Non, l’année dernière était une saison difficile avec Fuenlabrada où nous avions une jeune équipe. Cette année c’est différent, et c’est la première fois que je vis une telle situation avec de tels joueurs d’expériences et de talents. Si vous m’aviez dit en début de saison qu’on serait en bas de classement à cette période de l’année j’aurai répondu ” C’est impossible…”. Lorsque l’on s’attarde sur l’effectif que nous avons on devrait être bien plus haut. Mais malheureusement c’est notre réalité et nous devons l’accepter. C’est en l’acceptant qu’on s’en sortira tous ensemble. La seule chose que nous devons faire maintenant c’est travailler encore et encore.

“Nous devons être beaucoup plus affamés et agressifs”

Justement que faut-il faire pour s’en sortir ?

Je me répéte, mais travailler encore plus dur. A chaque fois que nous rentrons sur le terrain que ce soit à l’entrainement ou pour les matches, nous devons nous donner à 200%.
Le jour des matches nous devons être beaucoup plus concentré et être plus forts mentalement. Il n’y a rien de physique dans notre problème, tout se passe dans notre tête. Nous devons être beaucoup plus affamés, être plus agressifs. Si nous faisons ça, nous pouvons battre n’importe quelle équipe !

Après Paris-Levallois il y a deux semaines, vous allez affronter un nouveau concurrent direct, Rouen Metropole Basket. Comment préparez-vous la rencontre ?

On se prépare comme tous les autres matches… Même si, il est vrai, que c’est un match très important pour nous. Il faudra être sérieux durant 40 minutes aussi bien offensivement que défensivement. On doit regarder le classement et se rendre compte de la situation dans laquelle nous sommes. Tous les matches sont désormais difficile pour nous.
On doit s’en tenir au plan et si nous le respectons nous avons une chance de gagner…
Propos recueillis par Quentin Lozzia

Partager cet article