Toutes les actualités du SLUC

Le SLUC Nancy Basket a repris le chemin de l’entrainement ce mardi 16 août 2016 au Palais des Sports Jean Weille sous les ordres du tandem Weisz-Calero.

Carlos Emory sous le maillot de l’Université de l’Oregon en 2012-2013.
Photo : Zombia.com
Le SLUC Nancy Basket boucle presque son recrutement pour la saison 2016-2017 avec l’arrivée de l’américano-portoricain, Carlos Emory !

Gregory Vargas (à gauche) ici aux côtés de Kobe Bryant lors d’un match exhibition, rejoint le SLUC Nancy Basket.

Le SLUC Nancy Basket annonce l’arrivée du meneur international vénézuélien, Gregory Vargas (30 ans, 1m80), pour une saison.

Le joueur est arrivé sur le continent Européen lors de l’exercice 15/16, et plus particulièrement au Maccabi Haifa (ISR).
Auparavant il avait effectué toute sa carrière sur le continent sud-américain (Mexique, Porto Rico, République Dominicaine).
En Israel, Gregory Vargas a prouvé toutes ses qualités de scoring et d’organisateur de jeu, en étant très polyvalent : 13,9 points, 6,4 passes décisives et 4,9 rebonds.

Le récent meilleur défenseur du championnat israelien, participera cet été aux JO de Rio avec le Venezuela de John Cox (ex- SLUC).

Welcome Gregory !

L’avis d’Alain Weisz :

” C’est le joueur que j’avais ciblé depuis le début du recrutement. Ce fut long pour l’obtenir. D’autant plus long, qu’il est avec sa sélection nationale, et il a d’autres préoccupations, avec la préparation pour les JO.
Avec le Venezuela il a très bien réussi dernièrement, en étant champion d’Amérique du Sud et le tout en étant élu MVP de la compétition. Je cherchais à recruter ce joueur car c’est un vrai leader et un fort défenseur. Il est un leader d’attaque capable de scorer mais de surtout faire jouer ses partenaires en montrant un grand enthousiasme sur le terrain.”

Fiche Technique Gregory Vargas :

Venezuela, 30 ans, 1m80

Clubs précédents :

2013 – 2014 : Caquietos de Falcon
2013 – 2014 : Marinos de Fuelta
2013 – 2014 : Marotonistas (Porto Rico)
2014 – 2015 : Marinos (Venezuela)
2015 – 2016 : Maccabi Haifa (Israel)

 

 

La Ligue Nationale de Basket a dévoilé aujourd’hui le calendrier Pro A pour la saison 2016/2017.

Avec son effectif new look, le SLUC Nancy Basket ouvrira sa saison le vendredi 23 septembre 2016 en se déplaçant à Paris pour y affronter le Paris-Levallois.
Pour la première rencontre à domicile il faudra attendre le samedi 01 Octobre 2016. Les Couguars affronteront le CSP Limoges.

A vos agendas !

Calendrier SLUC NANCY BASKET 2016-2017 ( à imprimer)

Calendrier Pro A / LNB Saison 2016-2017 ( à imprimer)

 

Go SLUC !

Photo : C2Images

Ici à côté de Benjamin Sene, Christian Fra a accepté de revenir sur la saison précédente, et prépare les échéances à venir.
Entretien.

Président deux mois après la fin de la saison, pouvez-vous tirer un bilan global ?

C’est une saison catastrophique que nous avons vécu. C’est une saison qui me laisse un gout amer par rapport aux moyens que nous, les dirigeants, avions su mettre en place.

Ce fut une saison galère. Comment l’expliquez-vous ?

Notre recrutement a été perturbé par de mauvaises informations de certains agents.
Mais sur le « papier », nous avions un effectif de grande qualité : Flo (Pietrus), Randal (Falker), Mike (Pietrus), Steed (Tchicamboud), Bandja (Sy), Ben (Sene), Andy (Panko)…
Malheureusement, les blessures sont venues fragiliser le groupe.

L’intersaison compliquée (le faux départ de Florent, la blessure de Randal) était-elle une prémisse ?

Non au sujet de Florent Pietrus il était hors de question de penser qu’il partait. Il était encore lié au club avec un contrat d’une saison.
Il devait respecter ce contrat, c’est ce dont je me suis investi à lui faire respecter.
Pour Randal, suite à son retour de congés, il n’avait pas respecté le planning de rééducation donné par le staff médical avant son départ pour les USA. Est-ce que nous n’aurions pas dû l’obliger à rester durant la trêve estivale pour s’occuper de sa rééducation ? Je le pense sincèrement.

Les blessures sont venues tronquer la saison. Comment cela peut s’expliquer ?

Avec un banc très restreint, on est forcé de tirer sur les mêmes joueurs et les organismes finissent par ne plus supporter ces nombreux efforts.

Comment personnellement avez-vous vécu cette saison ?

Très mal. Mentalement, et physiquement. Sincèrement je ne voyais pas les choses se passer de cette façon. A mi- saison on voyait se dessiner la catastrophe. J’ai d’autant plus mal vécu cette saison que nous étions encore il y a peu, la meilleure « équipe de la décennie ».

Que faut-il faire justement pour redresser le club ?

Il faut que toutes les parties prenantes du club (supporters, partenaires, collectivités, dirigeants, et le staff technique et administratif) se serrent les coudes et jouent dans la même cour. Avec l’envie de la gagne pour redorer le blason du club.

L’effectif est grandement renouvelé. Une volonté de redémarrer à zéro ?

Le coach souhaitait uniquement conserver Benjamin Sene c’est désormais chose faite. (avis)

Benjamin Sene, vient de confirmer sa présence au SLUC Nancy Basket pour la saison à venir. Quel est votre ressenti ?

Cela me fait très plaisir. C’est d’autant plus agréable de la part d’un jeune de privilégier son club formateur. J’avais peur qu’il parte mais la raison l’a emporté.

Avec la récente signature de Benjamin Sene, six joueurs  sont sous contrat pour la saison 2016/2017. Combien de joueurs restent-ils à recruter ?

Nous partons sur un effectif de 10 joueurs dont 2 espoirs. Il reste normalement deux joueurs à recruter.

“Constituer une équipe de guerrier”

Des pistes ?

Le coach travaille dessus. Le directoire lui a renouvelé sa confiance, en lui précisant qu’il ne dépasse pas la masse salariale autorisée par la DNCG. Pour le moment tout est respecté.

Comment imaginez-vous le roster avec Alain ?

Mon seul souhait, c’est qu’il fasse une équipe compétitive pour la saison à suivre, comme on a pu le connaitre  au SLUC par le passé. Il a les clés du camion !

Les fans ont eu du mal à s’identifier à leur équipe cette saison contrairement aux années passées. Ce sera un élément important pour vous dans la construction de l’équipe ?

La seule recommandation que j’aurai à faire, c’est de constituer une équipe de guerriers. Le SLUC a toujours été en adéquation avec son public lorsque l’équipe se battait comme des morts de faim sur le parquet.
Il faut d’ailleurs remercier notre public d’avoir continué à nous supporter comme ils l’ont fait tout au long de cette dure saison.
Il faut offrir un spectacle sportif aux supporters qui ont souffert autant que moi cette année. Qu’ils montrent autant d’engouement après une saison aussi pénible à vivre prouve  que le club est soutenu.

La campagne d’abonnements étant lancée depuis un mois. Des nouveautés ?

Les abonnés recevront un cadeau et une réduction dans notre boutique. C’est la moindre des choses après une saison aussi difficile. J’ai écrit personnellement aux abonnés une lettre, qui marque notre volonté de repartir sur une copie blanche.
Car un club ne peut vivre sans l’un de son principal : son public.

Vous avez été réélu président du SLUC Nancy pour les 3 prochaines saisons.  Choix du cœur ou de la raison ?

Les deux et surtout pour prouver que le club n’était pas à sa place cette saison.

Il se dit dans les travées du stade, que la fameuse cravate jaune et rouge fera sa réapparition. Info ou intox ?
Si ma santé me permet de jouer mon rôle de président je proposerai de revenir à notre ancienne cravate. Donc c’est une véritable info.

Nous sommes fiers de vous annoncer que le meneur français, Benjamin Sene, formé au club, continuera l’aventure avec le SLUC lors de la saison 2016/2017.
C’est une excellente nouvelle pour le staff, mais aussi pour les fans qui peuvent apprécier tout l’attachement qu’à Benjamin pour le SLUC Nancy Basket.

Au club depuis 2009, il a su vite franchir les paliers, et signer son premier contrat professionnel, à seulement 19 ans lors de la saison 2013/2014.
Désormais âgé de 22 ans, Benjamin Sene sort de sa meilleure saison en terme de statistiques : 10.8pts, 2.9 rbds, 3.9 pds pour 10.4 évaluation de moyenne.

Le coach Alain Weisz est d’ailleurs très heureux de ce choix : ” Le prolongement de contrat de Benjamin est une très bonne nouvelle pour le SLUC. Il montre là, tout son attachement au club qui l’a formé et lancé. Il renoue avec une tradition qui s’était quelque peu perdue, avec des joueurs fidèles à leur club formateur. J’espère que Benjamin continuera la progression qui est la sienne depuis 3 saisons maintenant et qui n’aura pas à regretter son choix.

Le joueur est également heureux de rester “chez lui” : ” Je suis heureux de continuer au SLUC…c’est évident. Je suis attaché à la ville, au club. C’est ma deuxième maison ici.
J’ai maintenant hâte que ça reprenne pour faire oublier la saison que nous venons de vivre.
Je pense que j’aurai plus de responsabilités car je suis le seul à rester par rapport à l’effectif 2015/2016. Je sens qu’on attend plus de moi, et c’est légitime et je ferai tout pour répondre présent. ”

Welcome Back Benji

Page 2 sur 12612345102030Dernière page »