Toutes les actualités du SLUC


La semaine dernière, la bête noire du SLUC a encore frappé (5e victoire en 6 confrontations pour Denain Voltaire qui aime décidément bien l’air nancéien).
Une défaite dans les ultimes secondes de la rencontre, très frustrante pour les Couguars qui restent sur 2 défaites consécutives à domicile.
Les hommes de Greg Beugnot qui ont un peu de mal à enchaîner les séries de victoires cette saison – jamais plus de 3 jusqu’à maintenant – ne doivent plus laisser trop de points en route s’ils veulent être sûrs de participer aux play-offs d’accession d’ici mai. Et s’ils veulent aussi se rapprocher du top 5 !
Le SLUC est en ballottage favorable mais il faut évidemment être prudent dans cette dernière ligne droite de saison régulière.

L’Etoile n’a rien à perdre
Contre une équipe des Ardennes qui a dû attendre la 11e journée pour glaner son premier succès – à la maison devant Orléans  (!!)– le SLUC doit absolument repartir de l’avant. La probable absence de Dewayne Russell pèsera bien sûr dans la balance mais l’équipe doit faire preuve de solidarité. A noter que le retour de Gary Florimont devrait être acté pour ce match.

Un gros plus pour les hommes du Président Philippe Durst.
A l’issue de la phase aller, Charleville-Mézières comptait seulement 3 succès ! Depuis la phase retour, les hommes d’Alexandre Casimiri en ont déjà obtenu 3 (devant Aix-Maurienne, à Caen et face à Poitiers).
Très souvent, l’excellent meneur Austen Rowland et les siens ne sont pas loin de leur adversaire (9 matches perdus de 7 points ou moins).
Une chose est sûre : les Carolos ne viennent pas faire de la figuration ce soir et vont jouer à fond leur va-tout. Nancy est prévenu et devra  lâcher les chevaux ! I
Allez les gars !

Go SLUC

Le meneur américain du SLUC Nancy Basket, Dewayne Russell est blessé et arrêté depuis le 27 mars dernier suite à un choc avec un intérieur de l’UJAP Quimper.
Deux semaines après, il reprend progressivement l’entrainement et ses sensations, à l’aube d’entamer le dernier sprint de la saison régulière.
Etat des lieux !

Tout d’abord comment te sens-tu, depuis la blessure qui te tient éloigné des terrains depuis 2 semaines maintenant ?

Honnêtement je me sens de mieux en mieux. J’ai repris l’entraînement dernièrement. Je peux shooter, faire certaines choses, quelques mouvements mais je suis encore gêné. Mais ça avance dans le bon sens et c’est déjà une très bonne chose.

 Feras-tu ton retour dès samedi pour la réception de Charleville ? 

Non malheureusement, je ne pense pas. Samedi c’est un peu trop juste encore. Mais la semaine prochaine pour le déplacement à Roanne ça sera bon… je l’espère en tout cas.

Comment vis-tu la situation justement ? 

Je vis mal le fait d’être sur le banc et ne pas aider mon équipe…honnêtement ça craint.
J’ai des fourmis dans les jambes de ne pas pouvoir jouer. C’est un sentiment assez pénible à vrai dire.

C’est ta première saison professionnelle, comment ça se passe ?

J’apprends beaucoup tous les jours. C’est une grande opportunité que j’ai eu de venir jouer ici dans un club et une ville comme Nancy.
J’ai la confiance de mes coéquipiers et du staff, ça me permet de me libérer plus facilement.
Beaucoup de choses changent par rapport au championnat universitaire et le monde professionnel, il a donc fallu avoir un petit temps d’adaptation.

Tu es le chouchou de Gentilly cette saison. Sens-tu l’impatience que suscite ton retour sur le parquet auprès des fans ?

Tout d’abord, je tiens à remercier les fans et les partenaires du club pour le soutien que je reçois tous les jours. Je me sens super bien ici, je suis bien entouré.
Oui bien sur que je le ressens. Moi aussi je suis impatient de revenir. Je veux juste être sûr de pouvoir leur donner 100% de mon énergie avant d’être de retour.
Notre objectif est toujours le même, monter en Pro A. On sait que cela passera désormais par les Playoffs. Il faut se qualifier et finir fort notre saison pour être prêt fin Mai.
On veut gagner les playoffs et on le réussira tous ensemble (Fans, Joueurs, staffs, partenaires etc…) !

Le SLUC Nancy Basket affrontait l’ASC Denain Voltaire, ce samedi 07 avril 2018 au Palais des Sports Jean Weille.
Retrouvez les photos de la rencontre ci-dessous :
(Crédits images : Com1Sport)

SLUC Nancy Basket / ASC Denain (Pro B - 09/04/18)

Le SLUC Nancy Basket s’est incliné sur son parquet devant Denain sur le score de 63 à 70 ce samedi 07 avril 2018.

Denain aime vraiment l’atmosphère du PDS Jean Weille. On se posait des questions, mais cela s’est confirmé ce soir. Car en 3 rencontres, jouéés à Nancy,   Denain l’a emporté, cette saison,  … 3 fois.
Le coach Nordiste Rémi Valin l’évoquait d’ailleurs en conférence de presse d’après match : ” En sortant des vestiaires, on s’aperçoit de suite que les joueurs vont être motivés et qu’ils vont jouer différemment. L’atmosphère est particulière ici. Toutes les salles en France ne donnent pas ce ressenti ” puis de lâcher ensuite “ Quand on joue Nancy on sait qu’on doit être présent dans le combat. Mais on a su s’adapter et jouer grand, tout en privilégiant certains joueurs. Physiquement le SLUC c’est monstrueux : Aska, Narace, Chery, Var… c’est très dur ! ”
Coach Valin et ses hommes ont l’air, en effet, de bien apprécier le SLUC, puisque Denain est la véritable bête noire des lorrains… Le SLUC a en effet concédé, cette saison, sa 5ème défaite en 6 rencontres devant l’ASC Voltaire (inclus Coupe de France et leaders’Cup)

Combatifs, volontaires, mais peu adroits, les joueurs du SLUC, diminués par les blessures de ses deux hommes forts du moment, Gary Florimont et Dewayne Russell, ont été trop courts pour contrecarrer les plans de Denain.
” On ressent l’absence de Gary et Dewayne. On est tous fatigués et dans les rotations c’est tout de suite plus difficile.
Après, le match ne se joue pas là… “On a du mal à trouver des shoots ouverts et les mettre dedans contrairement à ce qu’a fait Denain. C’est rageant ” analysait le meneur Enzo Goudou Sinha, auteur d’un beau match (14pts , 11 d’évaluation).

Une polémique en vain 

Ce que son coach, Greg Beugnot confirmait également : ” On est diminué, et cela se ressent. On fait malgré tout ça, les efforts pour revenir dans le match. L’équipe a du caractère, de la volonté et ne lâche jamais. Ce qui est rageant c’est qu’on loupe des shoots faciles alors que Denain a mis des gros tirs. Le match se joue sur l’adresse et Denain était le plus fort à ce niveau-là…”

Alors que le SLUC revenait de l’enfer (de -11 pts à 2min16 de la fin du match à -2 à 29 secondes à jouer), une polémique est alors survenue à ce moment :  le meneur américain Threatt, en possession du ballon,  a t-il  mis  le pied en touche ? Selon Greg Beugnot, oui : “ Threatt met le talon sur la ligne de touche sur la trappe d’Enzo ! J’en suis certain je l’ai vu. Alors oui de peu, mais il met le pied “. Malheureusement pour le SLUC les arbitres n’ont pas vu la même chose… Et c’est bien Denain par l’intermédiaire d’Austin qui marqua sous le cercle un panier “importantissime”… (63-67 et 15 secondes à jouer).

Le  club Nordiste tira, ensuite, 4 lancers francs ( double technique  et disqualifiant le coach Beugnot)  et récupéra le ballon… La messe était dite.

LE CLUB

Statistiques du match : SLUC Nancy Basket / ASC Denain Voltaire

 

 

Le joueur du SLUC Nancy Basket, Gaetan Clerc, était présent cet après midi à l’inauguration de l’épicerie itinérante Relais Villes et Villages de la Banque Alimentaire !
En présence de Monsieur le Préfet de Meurthe-et-Moselle, du député Laurent Garcia, du Président du Conseil Départemental 54, Mathieu Klein et des élus, Gaetan a pu échanger avec les acteurs majeurs de la Banque Alimentaire et inaugurer de sa présence le nouvel outil de l’association.

Pour rappel, cette année le SLUC Nancy Basket est le parrain de la Banque Alimentaire 54.
Une collecte de sucre et de café avait d’ailleurs eu lieu en janvier dernier au Palais des Sports Jean Weille. Environ 600kgs avaient été récoltés.

 

Cette saison, le SLUC et Denain se sont déjà affrontés à cinq reprises, entre le championnat et la Leaders Cup, ce sont bien les Nordistes qui mènent aux points (4 victoires à 1). Les Couguars devront sortir les crocs pour se défaire de l’ambitieux club nordiste.Si les hommes de Greg Beugnot ont commencé cette série par une victoire sur le parquet des Nordistes (64 – 60 le 29 septembre en Leaders Cup), Denain a ensuite pris à chaque fois le meilleur sur les Nancéiens :
// le 6 octobre en match retour de la phase de poules à Gentilly (66 – 74) ;
// les 24 et 31 octobre en quart de finale de cette même Leaders Cup ;
// le 22 décembre lors du match aller de la saison régulière (78 – 71).

A chaque fois, plusieurs joueurs nordistes sont sortis de leur boîte comme Cazenobe, Barrueta, Goulbourne, Dally, Bropleh ou le meneur Threatt.
Du très beau monde !
Ce soir, Ivan Aska & Co auront donc le couteau entre les dents pour défendre leur bien à Gentilly et renverser la vapeur !
Surtout, les Couguars voudront se racheter après la défaite de Quimper.
Le 27 mars dernier, contre la lanterne rouge, plus mauvaise défense de la division, le SLUC a été pris à la gorge par les bretons dés le début de match et n’a jamais pu mettre son jeu en place. Résultat ? Une défaite inattendue 61 – 70 et un coup d’arrêt brutal après la superbe victoire enregistrée à Orléans une semaine plus tôt.

Pour asseoir sa place dans le top 6 et continuer à prendre ses distances avec ses poursuivants dans la course aux Playoffs, un succès samedi soir serait un très beau coup.

La semaine dernière, les hommes de Greg Beugnot ont bien réagi après leur couac breton en prenant le meilleur sur Nantes (73 – 61) au complexe sportif Mangin-Beaulieu. Dans le sillage d’Ivan Aska (17 pts, 10 rbds) et de Williams Narace (17 pts, 4 rbds), les Couguars, toujours privés de DeWayne Russell et Gary Florimont blessés, se sont imposés logiquement.
Mais se défaire de Denain n’a rien d’une mission aisée… bien au contraire.
Puissants, combatifs et adroits, Denain a tout en main pour prendre une nouvelle fois le dessus sur le SLUC.
Alors attention danger !
Allez les gars !
Go SLUC
Page 2 sur 17112345102030Dernière page »