Toutes les actualités du SLUC

LA TUILE KEYDREN CLARK

23.03.2015   //   Brèves

Photo : C2Images

Comme si cela ne suffisait pas cette saison, nous confirmons la blessure de Keydren Clark pour une durée de 3 à 6 semaines. Touché au genou gauche lors de la rencontre de championnat contre Châlons-Reims, le natif de New-York qui tourne à 15.8 pts, 3.4 pds pour 13.8 d’évaluation laisse donc Benjamin Sene seul meneur sur les prochaines rencontres des Couguars.

Une nouvelle tuile qui s’ajoute aux blessures de Bandja et Sergii.

Courage Kee-Kee !

Le massif américain Darrell Watkins (13 pts; 11rbds), ici au premier plan, a pesé sous les panneaux nancéiens.
Photo : C2Images

Le SLUC est tombé samedi soir,  dans sa salle 72 à 77 face à Châlons-Reims. Cette défaite n’est pas si surprenante que cela si l’on tient compte du parcours de la formation de Nikola Antic, déja vainqueur, cette saison,  à Limoges et à Strasbourg.

Créé à l’été 2010 suite au rapprochement des deux clubs pros marnais (ESPE Basket Châlons-en-Champagne et Reims Champagne Basket), le CCRB ou Champagne Châlons Reims Basket a rapidement été un des ténors de la Pro B. La saison dernière, l’équipe a même été en tête du championnat pendant près de la moitié de la saison régulière, mais elle a été éliminée au stade des 1/2 finales des play-offs. Elle a cependant décroché son sésame pour l’élite en se voyant attribuer une des deux wild-cards !

Neuf mois après, les dirigeants peuvent être fiers du travail accompli. Car on ne peut pas dire que «l’accouchement» en Pro A se soit fait dans la douleur ! Mieux, le CCRB occupe aujourd’hui une remarquable 11e place, à une victoire seulement du Grand 8. C’est dire si les hommes de Nikola Antic se sont pris au jeu ! Le maintien étant acquis depuis un bon moment (7 victoires d’avance sur le duo relégable), Châlons-Reims peut jouer sereinement et l’esprit libéré. Depuis la phase retour, Darryl Watkins et les siens ont glané 5 succès en 7 rencontres, s’imposant notamment au Mans et à Rouen, et prenant le meilleur à la maison sur Dijon (86 – 80).

C’est l’équipe en forme de cette phase retour.

C’est donc une formation sans pression et pleine de confiance qui se présente ce soir à Gentilly. Une formation qui croit en son destin et en ses chances d’accrocher une place en play-offs. Elle en a incontestablement les moyens, emmenés par ses Américains de choc : l’All Star Mark Payne à l’arrière, Da’Sean Butler à l’aile, Tasmin Mitchell et Darryl Watkins à l’intérieur. N’oublions pas les Frenchies qui apportent aussi leur pierre à l’édifice : Rémi Lesca à la mène (qui a poussé le BCM à la prolongation la semaine dernière), Michel Morandais sur les postes extérieurs (le public nancéien se souvient de son passage lors de la saison 2008-2009) et Gary Florimont dans la raquette.

Le CCRB ne manque pas d’arguments pour rejoindre le Top 8.

Gros duels en perspective

Samedi soir, c’est un gros match qui attend donc nos Couguars, avec de forts duels en vue. Les hommes d’Alain Weisz, après deux défaites consécutives en championnat (Paris-Levallois et Bourg-en-Bresse), ont repris leur marche en avant. Après Rouen (96 – 83), ils ont eu le mérite de se défaire des griffes de Boulogne samedi dernier. Une victoire aux forceps (89 – 82) qui fait beaucoup de bien dans l’optique des play-offs, et de la meilleure place possible. Mais rien n’est acquis, tout reste à faire. A commencer par mettre à la raison cette équipe marnaise qui ne fera aucun cadeaux.

Il faudra être à 200% pour se défaire d’une équipe plus que redoutable.

Faites nous rêver les gars !

Let’s Go Guys !

Go SLUC !

Crédits Photos : Frédéric Marvaux

C’est une opération pour le moins insolite que l’ensemble de l’effectif du SLUC Nancy Basket a effectué hier après-midi.
Les joueurs ont rendu visite à une trentaine de détenus dans le centre pénitentiaire de Maxéville où était organisé un tournoi de basket.

En chef de file, Florent Pietrus très assuré dans son rôle de capitaine, de porte-parole de ses coéquipiers, est allé au devant des détenus pendant le tournoi : “Nous ne sommes pas là pour les juger mais pour passer un bon moment avec eux” et ce fut le cas.

“C’est très bien d’être venu les rencontrer”

Par leur disponibilité, les joueurs ont crée une complicité avec les détenus pendant un peu plus d’une heure et demi, à l’image de Karim Souchu, qui confiait ” Dans mon entourage plus ou moins proche, j’ai connu quelques personnes qui ont été en prison. C’est difficile de se rendre compte des conditions dans lesquels ils vivent.
Ils ont fait une bêtise certes, mais c’est bien de pouvoir échanger avec eux. Une visite de la sorte nous fait énormément réfléchir car nos problèmes sont relatifs. Dans cette situation, la notion d’échange domine. C’est très bien d’être venu ici et nous avons tous passé un très bon moment.”

Autorisé à 2h de sport par semaine, les détenus ont profité de ce moment pour penser à autre chose : C’est vraiment génial de voir des joueurs professionnels nous rendre visite pendant notre tournoi, d’autant plus qu’ils sont accessibles. Ils échangent des tirs avec nous. Cela nous sort littéralement de notre quotidien..qui est très dur”. nous confiait au final l’un d’entre eux.

SPORT - Visite en prison de joueurs de basket professionnels

 

Le CLUB.

Page 2 sur 8212345102030Dernière page »