Toutes les actualités du SLUC

ATTENTION AU BASKET… CHAMPAGNE !

Les Couguars n’ont pas fait un mauvais match contre Pau-Lacq-Orthez le 21 janvier dernier. Ils ont même été aux avant-postes pendant plus de 36 minutes. Malheureusement, le money time leur a été fatal. Des ballons bêtement perdus, des rebonds importants qui échappent des mains, un manque de lucidité… et c’est une nouvelle défaite qui a accompagné les Nancéiens dans le tunnel menant aux vestiaires.

De la frustration, des regrets, mais toujours le même constat…!

Le coach a changé, de nouveaux joueurs sont arrivés (Jeanne, Brown, Mallet, Rush, Mbaye) pour dynamiter tout ça.
Les résultats se font pour le moment attendre.

Avec un « nouvel » effectif, le SLUC doit reconstruire. Malheureusement le temps commence à manquer.

La rencontre contre le CCRB est donc vitale.

Le CCRB prend de la bouteille.

Depuis 3 ans, Châlons-Reims mène sa barque en Pro A. Avec quelques coups d’éclat çà et là, mais surtout avec une foi inébranlable et sous les ordres d’un coach qui sait tirer parti au maximum de son effectif. Pas du clinquant, certes, mais du solide. Dur à l’ouvrage !

Dans les rangs champenois, les joueurs US sont costauds, à l’image de Mark Payne, Alex Young, Steven Smith
ou Tyler Cain (!!). N’oublions pas les 210 cm de Nicolas de Jong à l’intérieur ou la vivacité d’Edouard Choquet à la mène.
Bref un effectif bien pensé capable de très gros coups !

A l’entame des matches retour de la Pro A, les Couguars devront tous être morts de faim s’ils veulent s’imposer.
Ils devront jouer à fond de la 1ère à la dernière minute. Le salut passe par un match sans faille, un match
 sans état d’âme. 40 minutes pour ne pas avoir de regrets.

Tous derrière les Couguars !

Ils ont besoin de vous !

Let’s go SLUC !

Coup d’envoi match Espoirs : 17h00

Le SLUC Nancy Basket s’est incliné sur le parquet de Nanterre 92 sur le score de 71 à 99 !

Une défaite logique contre une équipe de Nanterre insolente de réussite à 3 points (16 paniers primés).
L’aventure du SLUC en Coupe de France s’arrête donc en 1/8ème de finale. Les Couguars mettront donc désormais toutes leurs forces pour le maintien du club en Pro A.

Prochain rendez-vous ce samedi 04 février à 20h au Palais des Sports Jean Weille, le SLUC Nancy recevra Châlons-Reims !

Les STATISTIQUES de la rencontre .

Le SLUC se déplace sur le parquet de Nanterre ce dimanche 29 janvier pour le compte du 1/8ème de finale de Coupe de France.
Une parenthèse plus qu’intéressante à la Pro A.
Avec 3 nouveaux joueurs, le SLUC a besoin de trouver encore ses automatismes. Un match contre une équipe du Top 8 est la bienvenue.
Il y a un peu plus d’un mois maintenant, (en championnat cette fois-ci) le SLUC avait longtemps résisté, et aurait pu créer la surprise, mais s’était incliné dans les derniers instants de la rencontre. Greg Beugnot n’avait alors pas à disposition Demond Mallet, Elton Brown et Abdou Mbaye.
Dimanche après-midi ce sera surement une toute autre histoire.

Une rencontre plus qu’indécise alors puisqu’en Coupe de France… tout est possible !

#GoSLUC

Le Président du SLUC Nancy Basket a présenté ses voeux ce jeudi 26 janvier 2017 devant plus de 200 partenaires venus l’écouter.
Marc Barbé en a ainsi profité pour lancer les grandes lignes pour le restant de la saison 2016/2017.
Extraits :

Les Voeux pour 2017

” Il est évident que je souhaite le maintien de l’équipe en Pro A. C’est une priorité pour les dirigeants, les salariés, les coachs, et les joueurs. Nous nous sommes donnés les moyens d’y parvenir. C’est à ce titre que je tiens à remercier les gens qui m’accompagnent. En tout premier lieu les salariés, les coaches, les membres du directoire MM Cerutti, Cruciani et Sainpy et le Conseil de surveillance présidé par André Weber. ”

Un projet pour 2017 ?

“Il est vrai, j’ai, en relation avec les membres du Directoire, travaillé sur un projet de club.
Ce projet, et vous vous en doutez, dépend du maintien de l’équipe en Pro A. Et c’est notre objectif prioritaire.
Mais dans l’éventualité d’une descente un projet a aussi été murement réfléchi.
Le SLUC n’est pas à l’abandon… c’est même tout le contraire ! ”

Le Centre de Formation du SLUC Association.

” Il faut redonner une identité de club, pour que le public puisse s’identifier à une équipe stable et retrouve du plaisir à venir à chaque rencontre.
Changer chaque saison 90% de l’effectif n’est plus envisageable.
Nous allons la section professionnelle, et l’Association travailler étroitement ensemble pour sortir les joueurs du Centre de Formation.
Notre Centre de Formation doit être le principal vivier de l’équipe professionnel
A ce sujet, je félicite encore Bastien Vautier, récemment titré au championnat d’Europe U20 avec l’Equipe de France, mais aussi du sans faute de l’équipe espoirs avec 17 victoires en autant de matches.
Il est également important d’honorer l’histoire de notre club. Ses anciens joueurs en font partie. Je suis heureux de retrouver Cyril Julian à nos côtés et j’espère en revoir d’autres par la suite.”

Restructuration de l’équipe professionnelle.

“Il y a une grande restructuration de l’équipe pro. Nous nous sommes en tout cas donnés les moyens de parvenir à notre objectif de maintien à la fin de la saison et ce malgré l’encadrement de la masse salariale et la difficulté d’un marché de joueurs plat.
Depuis samedi dernier, nous venons de finir la phase aller. Une nouvelle « saison » commence dès à présent. ”

Festivités pour les 50 ans.

“C’est une date très importante en effet.
50 ans pour le SLUC et pour tous ceux et celles qui aiment le SLUC ce n’est pas rien ! Je sais que parmi nos supporters certains connaissent l’histoire du club par cœur.
Nous travaillons actuellement sur des événements qui se produiront sur la fin de saison et le début de la prochaine.
Je ne peux pas encore en dire plus. Mais le club travaille dessus.”

 

 

Bien muselé par la défense paloise, Brion Rush a souffert ce soir (5 pts, 1/10 aux tirs) et n’a pu sortir son épingle du jeu pour offrir la victoire au SLUC.
Photo : C2Images

Il y aura eu cinq minutes de trop ! Les 5 dernières durant lesquelles le SLUC Nancy Basket s’est fait dépassé par Pau pour au final, s’incliner sur  le score de 69 à 78. La phase aller du championnat est désormais terminée (3 vict/14 déf)

C’est une  mauvaise opération dans la course au maintien même  si dans le contenu des choses positives sont à retenir. Néanmoins, ses adversaires directs s’étant tous ce soir inclinés ( Cholet, Dijon, Orléans…) il y avait,  une possibilité de revenir au classement.
Face au 3ème du championnat, Pau-Lacq Orthez, le SLUC a longtemps… très longtemps mené (13-8 à la fin du 1er QT, puis 37-26 à la MT et 56-53 à la fin du 3ème QT) mais à plus de  5 minutes  de la fin de la rencontre, alors qu’il menait 66-63, le SLUC s’est “éteint” pour encaisser un lourd 0-14

“Nous avons perturbé leur jeu en 1ère mi temps (+ 15 points d’avance) mais en seconde mi temps nous n’interdisons plus leurs situations de jeu. commenta Greg Beugnot  en press room. Il y a une accumulation d ‘erreurs  qui remettent Pau dans le match.Chez eux, Cooper fait une bonne seconde mi temps.Notre banc doit être plus prolifique.”
.
COOPER MENE LE BAL EN SECONDE MI TEMPS !

C’est au au retour des vestiaires que la partie fut tout à fait différente. Pau est revenu avec d’autres intentions et cela s’est ressenti. Beaucoup de plus de discipline, le meneur  DJ Cooper retrouvé (15 passes décisives pour 22 d’évaluation, malgré un 3/12 aux tirs… !!), un ou deux breaks  sur deux possessions, “par ci” et un ou deux stops “par là”, et l’addition fut présentée aux nancéiens.

Le caoch palois Eric Bartecheky,  confirma, en effet, plus tard : ” Mon équipe est revenue avec une autre intensité durant le second acte. Nous avons installé noter jeu. Robinson met des shoots et nous gardons le même 5 durant le 3ème QT. Avec des paniers à trois points réussis, cela nous éclaircit le jeu. ”

A l’inverse, coach Beugnot constatait : “Quand nous prenons l’avantage, le jeu s’effrite.Il faut que les  garçons reprennent  confiance. Le coté positif  des choses est que avons rivalisé  avec Pau Si nous prenons conscience de nos erreurs, alors on sera compétitifs et difficiles à jouer”..Tant qu’il y a des matches (…”retours”, soit 17  à partir de ce soir)  à jouer, il y a de l’espoir !

 

LE CLUB

 

L’opération reformatage du SLUC s’est opérée début janvier avec l’arrivée de Mallet, Mbaye et Brown pour compenser les départs de McFadden, Sutton et l’absence pour le reste de la saison de Florimont, gravement blessé.

Avec Sene, Rush, Urtasun, Trasolini, Hunt, Jeanne (et Ere quand il reviendra de blessure), les Couguars partent en mission sauvetage ! Une mission commando périlleuse mais nécessaire pour essayer de recoller au classement. Avec Greg Beugnot en chef de meute.

Le meneur américain Demond Mallet fait figure de vétéran ; il fêtera en effet ses 39 ans le 22 février prochain. Il doit apporter au SLUC toute son expérience et son leadership. L’intérieur Elton Brown (33 ans) n’est pas un inconnu en France puisqu’il a déjà porté les tuniques du Paris-Levallois en 2013-2014 et du Havre la saison dernière. Le pivot US a connu pas moins de 16 clubs en 10 saisons : du Maccabi Tel Aviv à Bamberg, de l’Etoile Rouge de Belgrade à Trabzonspor. Au Havre, Brown pesait 10,6 pts (à 56 % de réussite) et 7 rebonds en 24 minutes.

L’arrière français Abdoulaye Mbaye a lui évolué à Dijon, Strasbourg, Gravelines-Dunkerque et Rouen, avant d’atterrir à Nancy. 10 saisons de Pro A pour une moyenne de 9 pts (35 % aux shoots longue distance).

La semaine dernière, Mallet et Mbaye ont fait leurs premiers pas dans l’antre du champion de France en titre. Face à Lyon-Villeurbanne, les Couguars ont logiquement cédé (84 – 71) sans avoir démérité ! Mais l’important samedi soir, et dans les semaines qui viennent, c’est de prendre des victoires !!!

Pau dans le top 3 avec aux commandes le futur MVP

Avec l’excellent diablotin de DJ Cooper (encore 13 passes décisives dimanche dernier contre Limoges, mais aussi 
8 rebonds et 15 points), Pau-Lacq-Orthez tient un joyau. Une pépite bien entourée avec Alain Koffi et Antywane Robinson à l’intérieur, Yannick Bokolo et Anthony Goods sur les lignes arrières. Sans oublier les jeunes pousses Okobo
et Cavalière, le « vieux » briscard JK Edwards, les très utiles Vitalis Chikoko et Jean-Michel Mipoka.

Une équipe béarnaise qui surfe sur les sommets, pointant à une remarquable (et ce n’est pas une surprise) 3e place au classement général, avec 11 victoires en 16 matches. Les hommes d’Eric Bartecheky ne pointent qu’à une longueur
de Chalon/Saône.

Pau est en tout cas façonné pour se produire sur la scéne européeene et française avec pourquoi pas un titre en fin 
de saison ? Sur ce qu’ils démontrent depuis le début de saison, il se pourrait bien qu’il en soit ainsi.

La tâche qui attend les Nancéiens est immense. Le SLUC, toujours bloqué à 3 victoires, n’a plus beaucoup de temps. Il doit réagir rapidement.

L’occasion de voir à l’oeuvre les nouveaux venus qui devront forcément apporter quelque chose en plus. Un supplément d’âme !

Bon match à tous.

Let’s go SLUC !

Page 2 sur 14112345102030Dernière page »