AU BOUT D’EUX-MÊMES… (77-85) !

19.04.2016   //   Actualités du club, Brèves

benjamin sene (nancy)

Benjamin Sene a tout tenté ce soir, mais le BCM de Marcus Dove a fini par prendre le dessus.
Photo : BCM Gravelines

Le SLUC Nancy Basket s’est incliné devant le BCM Gravelines au Sportica, sur le score de 77 à 85 !

Une nouvelle défaite cruelle pour les lorrains, qui ont joué les yeux dans les yeux avec l’armada gravelinoise durant plus de 36 minutes.

Que peut-on reprocher aux joueurs ce soir ? Une nouvelle fois pas grand chose, tant ils ont mis du coeur et de l’envie durant 40 minutes.

Maintien assuré malgré la défaite.

D’ailleurs, à 3 minutes du terme le SLUC n’était mené que de 4 points (77 à 73) et prend un shoot à 3 points, par l’intermédiaire de A.Panko qui tourne autour du cercle…. S’en suit un gros tir à 3 points de Andrew Albicy qui scelle le scénario de la rencontre.

Pourtant, durant une première mi-temps de haut-niveau, les coéquipiers de Steed Tchicamboud avaient mis les ingrédients nécessaires pour faire douter Gravelines (7-0 puis 10-2, puis 23-17 à la fin du 1er QT ). Adresse, rebonds, interceptions…tout y est.
Mais Avec le changement d’intensité défensive aux retours des vestiaires, le BCM est revenu dans la rencontre et a fini par prendre le tempo de la rencontre pour ne plus le lâcher.

Lâchés physiquement dans les derniers secondes, les nancéiens n’avaient plus les jambes pour contrer Andrex Albicy & co. Frustrant.

BCM Gravelines / SLUC Nancy : Les déclas !

Steed Tchicamboud  : Les  balles perdues font mal. On a été dans le match toute la rencontre. Par manque de rotation et de lucidité on est dominé sur la fin. On a donné tout ce qu’on pouvait. C’est très difficile de jouer comme ça, mais on essaie de faire avec. Gravelines était prenable ce soir d’ailleurs comme toutes les équipes contre qui on a joué. mais avec si peu de joueurs ça fait la différence. On est trois à jouer à 40 minutes… et deux espoirs sur la rotation… Le 4eme QT, a fait la différence dans cette rencontre.

Alain Weisz : La fatigue et notre pêché mignon les balles perdues (18 balles perdues) expliquent la défaite ce soir. C’est d’ailleurs le seul domaine que nous perdons… C’est une équipe qu’on a essayé de faire courir afin de gérer le tempo de la rencontre. C’est difficile de perdre ce soir, car on a fait le maximum de ce qu’on pouvait faire.
Ils s’en sont sortis en fin de match par leur changement de pression défensive. Cela a fait la différence. Je tiens à féliciter mes joueurs. C’est très difficile de jouer à 6 joueurs. Ils donnent tout ce qu’ils ont… C’est une certitude. C’est déjà très compliqué de venir gagner ici… alors à 6….
Officiellement on se maintient, mais je ne veux pas m’en féliciter. Les quatre derniers matches on va les jouer à fond !

Prochain rendez-vous dés samedi où les lorrains affronteront au PDS Jean Weille, Orléans Loiret Basket.

#GoSLUC !

Partager cet article